Pas de microfissures dans le réacteur de Doel 4, d'après les tests d'Electrabel

C'est une exclusivité de nos confrères de la VRT: les tests effectués par Electrabel lors d'une opération d'entretien n'ont pas montré de traces de microfissures dans la cuve du réacteur nucléaire de la centrale de Doel 4, la plus grande des quatre centrales de Doel.

Des tests approfondis au scanner n'ont donc pas fait apparaître les mêmes anomalies constatées en 2012 sur le revêtement des cuves des réacteurs de Doel 3 et de Tihange 2. Ces deux derniers, les plus âgés du parc nucléaire belge, ont été déclarés indisponibles jusqu'au 1er janvier prochain. La décision de les relancer dépend de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).

Des tests similaires avaient conclu à la sécurité de Tihange 1 et de Tihange 3.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK