Pas de crise pour le secteur des titres-services

RTBF
RTBF - © RTBF

Le système des titres-services a continué de se développer durant la crise économique de 2009, ressort-il d'une étude de l'entreprise de consultance "IDEA Consult" réalisée sur demande des autorités. Le nombre de travailleurs a ainsi augmenté de 16%.

Le nombre de travailleurs engagés dans le cadre des titres-services a atteint les 120 000 personnes, indique l'étude publiée mardi par les syndicats.

"La crise économique de 2009 ne semble pas avoir eu d'incidence sur les emplois dans le domaine des titres-services", selon IDEA Consult.

Le nombre d'emplois a augmenté presqu'aussi vite qu'en 2008. Le nombre d'utilisateurs actifs (666 000 en 2009), le nombre de titres-services remboursés (79 millions) et le nombre d'entreprises actives (2300) ont également augmenté.

Par ailleurs, la Wallonie et Bruxelles ont rattrapé leur retard sur la Flandre en matière de titres-services. "Le système des titres-services est maintenant utilisé de manière identique dans toutes les Régions", selon l'étude.

La déductibilité fiscale des titres services dans la ligne de mire

Cette constante augmentation a des conséquences financières pour les autorités fédérales. Le système des titres-services a coûté 662,5 millions d'euros net aux autorités l'année passée.

Si les modalités restent inchangées, ce montant s'élèvera à plus de 900 millions d'euros en 2013, d'après l'étude.

Pour que le système reste gérable pour les autorités, des mesures s'imposent. Ainsi, les principaux intervenants s'accordent à dire qu'il faudra toucher à la déductibilité fiscale des titres-services.

Les syndicats présenteront, quant à eux, en septembre un mémorandum pour le nouveau gouvernement. Ils souhaitent notamment que les autorités prennent des décisions pour assurer la viabilité du système à long terme.


Belga

Et aussi