Pas d'équilibre en 2015 en Communauté germanophone

Le nouveau ministre-président germanophone, Oliver Paasch,
Le nouveau ministre-président germanophone, Oliver Paasch, - © Belga

Le nouveau ministre-président germanophone, Oliver Paasch, a présenté, mardi soir en séance plénière, la déclaration de politique générale établie par la majorité pour la législature à venir.

Le gouvernement germanophone a présenté les grandes lignes des politiques qui seront développées durant la législature. Si le nouveau ministre-président est revenu sur le défi que représentait la 6ème réforme de l'Etat et le transfert de compétences, Oliver Paasch a rappelé la volonté de la Communauté germanophone d'exercer également certaines compétences régionales comme l'aménagement du territoire.

Un plan de 24 projets concrets

Oliver Paasch a également défini les grandes lignes du nouveau REK (Regionales Entwicklungskonzept), plan de développement régional qui sera au centre des politiques menées. Le second volet du REK s'articule autour de 5 visions de la région : une région frontalière, une région économique, une région de formation, une région solidaire et une région vivante. Ce plan comporte actuellement 24 projets concrets comme la professionnalisation du secteur de l'économie sociale.

Outre les projets, le ministre-président est également revenu sur les finances de la Communauté germanophone, indiquant que l'objectif d'un budget à l'équilibre pour 2015 ne serait pas atteint. "Le précédent gouvernement avait préparé un budget à l'équilibre en se basant sur les anciennes compétences. Les coûts précis des nouvelles compétences ne sont pas encore précisément connus mais il est certain que nous n'atteindrons pas l'équilibre en 2015". Le gouvernement espère qu'il pourra atteindre cet objectif pour la fin de la mandature, soit en 2019.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK