Parlement wallon: bilan d'un an de législature

Les députés wallons posent sans cesse plus de questions et déposent toujours plus de propositions de décret. Une tendance exponentielle ces dernières années.
Les députés wallons posent sans cesse plus de questions et déposent toujours plus de propositions de décret. Une tendance exponentielle ces dernières années. - © SOPHIE KIP - BELGA

C'est la dernière séance plénière du Parlement wallon ce jeudi. Il va notamment être question de voter l’ajustement budgétaire et la future redevance kilométrique pour camions. 

L'occasion aussi pour nous de dresser le bilan de cette 1ère année de législature : avec près de 7000 questions, les députés wallons n’ont pas laissé beaucoup de répit au gouvernement régional. Ca confirme la tendance exponentielle des questions posées ces dernières années, et à ce rythme la hausse sera encore d’environ 15% en fin de législature.

Mais une réforme du règlement du parlement sera justement votée ce 16 juillet, à l’occasion de la dernière séance plénière avant la trêve estivale. Les questions trop locales devraient bientôt laisser la place à plus de débats de fond et d’intérêt réellement régional. C’est du moins l’objectif du président de l’assemblée André Antoine (cdH) qui, c’est aussi un des enseignements des 12 mois écoulés, prend incontestablement plus de place que ceux qui l’ont précédé ces dernières années.

Voilà pour le rôle de contrôle du gouvernement, mais les députés wallons ont aussi déposé une cinquantaine de propositions de décret, signe que l’activité législative est également en hausse.

Enfin au niveau des rapports de force, il y a bien eu quelques tensions au sein de la majorité PS-cdH, mais aucune crise irréversible.

Dans l'opposition, c’est le MR qui a principalement occupé le terrain. Mais c'est normal. Les Réformateurs sont presque 4 fois plus nombreux que les trois autres partis de la minorité réunis (Ecolo, PTB, PP).

Et puis les majorités fédérale et régionale asymétriques ont été propices aux échanges musclés entre les principaux partis, aux retours de manivelle entre le MR et le duo PS-cdH.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK