Parcours d'intégration obligatoire en Wallonie: le projet complet du ministre Prévot (cdH)

Parcours d'intégration wallon : le projet complet du ministre Prévot (CDH)
Parcours d'intégration wallon : le projet complet du ministre Prévot (CDH) - © Tous droits réservés

Le gouvernement wallon a détaillé en commission les modalités du nouveau parcours d'intégration wallon. Des modalités qui seront "obligatoires" a précisé le ministre de l'Action sociale Maxime Prévot. "Ce n'est pas une punition, mais c'est une opportunité pour les primo-arrivants, une chance d'intégration afin de décrocher notamment un emploi."

Les cours de langue (français ou allemand) seront obligatoires (120h) tout comme des cours de citoyenneté (20h). Une insertion socio-professionnelle sera également exigée accompagnée éventuellement d'un parcours de qualification. Une exigence de l'opposition libérale qu'a finalement adoptée le gouvernement wallon.

"Le dernier verrou budgétaire a sauté", a reconnu le ministre, ajoutant que l'actualité liée aux réfugiés y a contribué.

Le chef de groupe MR, Pierre-Yves Jeholet s'est réjoui que "la volonté de l'opposition ait été prise en compte par le gouvernement wallon." Le libéral souhaite amender la proposition du ministre "à la marge", mais se rallie en grande partie aux propositions du gouvernement. Le parcours d'intégration obligatoire pour les primo-arrivants est une exigence des libéraux depuis plusieurs années. Le texte et son caractère obligatoire étaient jusqu'ici bloqués, en partie, par les élus socialistes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK