Parc Maximilien : la Ligue des Droits de l'Homme annonce une plainte contre les forces de l'ordre

Parc Maximilien : La ligue des Droits de l'Homme annonce une plainte pour délits commis par l'autorité publique
Parc Maximilien : La ligue des Droits de l'Homme annonce une plainte pour délits commis par l'autorité publique - © Tous droits réservés

Me Alexis Deswaef, président de la Ligue des Droits de l’Homme, annonce qu'il compte déposer une plainte auprès du Procureur général de la Cour d'appel de Bruxelles. L'avocat estime que des "délits" ont été commis par les forces de l'ordre et souhaite que la justice ouvre une enquête pour "traitement humains dégradants" et "non-assistance à personnes à danger".

Alors que les opérations de police se multiplient dans le parc Maximilien qui accueille des migrants en transit vers l’Angleterre, des associations (notamment la Ligue des droits de l'Homme et Défense des Enfants International) invitent les citoyens et bénévoles à faire appel à la justice. "Ce qui se passe au parc Maximilien, c'est le déshonneur ultime des autorités publiques et ce sont des citoyens, des bénévoles qui doivent pallier à une absence de mesures des pouvoirs publics."

L'avocat utilise d'ailleurs des mots forts : "Quand la police vient à 6h00 du matin, quand les gens dorment encore, contrôler tout le monde et arrêter 70 personnes en deux jours, et bien il n'y a pas d'autre mot que le mot 'rafle' ..." Des actions qu'il estime d'ailleurs inefficaces pour solutionner la situation. 

"Ces personnes étaient là, et leurs droits fondamentaux ne sont pas respectés : pas d'accès aux soins, ni à l'information juridique pour demander l'asile, ni au logement..." Officiellement, la plainte est donc déposée contre X, mais vise officieusement le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Théo Francken, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, ainsi que les bourgmestres de Schaerbeek, Bernard Clerfayt et de Bruxelles, Philippe Close. 

Me Deswaef s'exprimait ce midi sur l'antenne de La Première, dans "Débats Première 100 % Bruxelles".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK