Panneaux photovoltaïques : les propriétaires découvrent sur leurs factures d’électricité l’impact du tarif prosumer

Pour les propriétaires de panneaux photovoltaïques, le tarif prosumer est entré en vigueur le 1er octobre. Cette redevance est due pour les propriétaires qui sont raccordés au réseau public. L’objectif est de les faire participer financièrement pour l’utilisation du réseau. En ce début d’année, pour ces propriétaires, c’est l’heure des premiers décomptes. Si souvent, la facture d’électricité était légère, grâce aux panneaux photovoltaïques, l’arrivée du tarif prosumer gonfle la facture.

Nos équipes de reportage ont rencontré un propriétaire de panneaux photovoltaïques. Sur son toit, 16 panneaux assurent presque la consommation totale du ménage. En effet, jusqu’à présent, la facture d’électricité s’élevait à environ 8 euros par mois. Mais à présent, cela a augmenté, explique le propriétaire Pascal Philippart : "Malgré une consommation inférieure à l’année précédente, pour la première fois, j’ai un montant de 75 euros de régularisation ainsi qu’une nouvelle provision qui passe de 8 euros à 30 euros par mois", explique-t-il. Et il poursuit : "On voit aisément que j’ai doublé, en fin de compte, ma facture annuelle en l’espace d’un seul mois".

Pendant une période de transition, le tarif prosumer sera remboursé au propriétaire.

C’est l’application du tarif prosumer qui engendre cette augmentation des coûts. Les propriétaires de panneaux photovoltaïques ne subiront malgré tout pas les conséquences financières de ce tarif prosumer directement. En effet, les autorités wallonnes ont prévu une période transitoire. "En 2020 et 2021, le soutien financier qui est octroyé par la Région wallonne couvre 100% de la redevance prosumer, du tarif prosumer. Pour les années 2021 et 2023, cette prime sera réduite à 54% de ce tarif. Et à partir de 2024, il n’y aura plus de soutien qui sera octroyé", explique Stéphane Renier, le Président de la Cwape, la Commission wallonne pour l’Energie.

Une redevance forfaitaire ou proportionnelle

Ce tarif est calculé de deux manières. Le tarif capacitaire/forfaitaire est calculé sur la base de la puissance de l’installation photovoltaïque. C’est le gestionnaire du réseau de distribution qui en fixe le montant. Pour l’année 2020, il a été calculé au prorata du nombre de mois pour lesquels il s’applique, soit du 1er octobre au 31 décembre.

Puisque cette redevance dépend du gestionnaire de réseaux, la facture d’électricité s’alourdira un peu ou beaucoup plus en fonction de l’endroit où l’on habite. Il faudra donc calculer. "J’ai investi en 2011. Donc, j’ai heureusement encore pu bénéficier de certaines largeurs fiscales. Donc, j’ai pu rentabiliser mon installation, il y a peu. A l’époque, je crois que j’ai bien fait et je l’aurais refait. Maintenant, à l’heure actuelle, je ne suis pas convaincu que j’opterais pour une nouvelle installation", se demande Pascal Philippart, propriétaire de panneaux photovoltaïques.

Les propriétaires qui s’estiment lésés par ce mode de calcul forfaitaire peuvent demander l’installation d’un compteur intelligent pour mesurer quelle est la quantité exacte d’énergie qu’ils rejettent et ponctionnent sur le réseau. C’est l’autre manière de calculer ce tarif prosumer, une manière proportionnelle qui dépend de l’utilisation que le propriétaire de panneaux photovoltaïques fait du réseau de distribution. Ce mode de calcul encourage le propriétaire de panneaux photovoltaïques à consommer sa production. Il nécessite l’installation d’un compteur double flux ou intelligent.

A priori, placer des panneaux serait toujours rentable en Wallonie

Malgré l’apparition de ce tarif prosumer, l’installation de panneaux photovoltaïques serait toujours rentable,

À en croire l’APERe, l’Association pour la Promotion des Energies Renouvelables. Il faut cependant plus de temps pour rentabiliser l’installation. Là où, avant le tarif prosumer, 5 à 6 ans suffisant pour rentabiliser l’installation, il faut aujourd’hui compter de 8 à 10 ans, selon l’APERe. Les ménages qui hésitent peuvent se rendre sur le site de l’APERe. L’association a développé un simulateur financier photovoltaïque. Il permet d’estimer l’intérêt économique d’installer un système photovoltaïque".

Du côté des installateurs de panneaux photovoltaïques, on avait, fin 2020, pas encore remarqué d’impact de la nouvelle redevance sur les commandes d’installations. Les clients souhaitant installer des panneaux photovoltaïques semblaient être toujours au rendez-vous.

 

Sujet du JT du 11/01/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK