Pour les ONG à Marrakech, l'important c'est que le gouvernement soit représenté

Isabelle Durant, ancienne ministre belge et aujourd’hui secrétaire générale adjointe de la CNUCED, est présente à Marrakech
Isabelle Durant, ancienne ministre belge et aujourd’hui secrétaire générale adjointe de la CNUCED, est présente à Marrakech - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Le Premier ministre se rend donc ce soir à Marrakech pour faire connaitre l’appui de la Belgique au Pacte des Nations Unies sur les migrations. La conférence ne débute que ce lundi. Mais des centaines de représentants d’organisations participent déjà à des débats autour de ce texte et de sa mise en œuvre.

Vue de là-bas, la crise gouvernementale passe un peu inaperçue, mais les participants belges à ce processus se trouvent tout de même dans une position inconfortable.

Isabelle Durant, ancienne ministre belge et aujourd’hui secrétaire générale adjointe de la CNUCED, a suivi depuis Marrakech les derniers moments de la coalition suédoise. Personne là-bas, ne l'a interpellée sur la crise belge. "Je n'ai rien entendu à ce propos, d'autant plus qu'on ne s'adresse pas à moi en tant que belge, mais je prend acte du fait que néanmoins le premier ministre sera présent pour pouvoir apporter la voix du parlement belge. C'est ça le plus important".

Cécile Vanderstappen a suivi tout le processus d’élaboration du Pacte pour le CNCD 11.11.11. La dramatisation des derniers jours autour du texte l’a surprise. "On ne pensait pas que ça allait aboutir à une crise gouvernementale avec la démission de la N-VA, parce que les arguments avancés n'étaient pas judicieux, ni pertinents. Au niveau du contenu, ce sont les standards juridiques qui existaient déjà. On a très vite senti l’instrumentalisation de ce dossier, avec en fond de crise, des enjeux électoraux".

Les ONG belges sur place le répètent : l’important, c’est que le gouvernement belge soit représenté à Marrakech, pour exprimer son soutien au Pacte, comme l’immense majorité des pays du monde.
 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK