Pacte d'excellence: "On aura besoin d'argent supplémentaire, des moyens seront dégagés!"

Rudy Demotte n'estime pas que l'enseignement est sous-financé, mais reconnaît que la manière dont les dépenses sont organisées peut être modifié.
Rudy Demotte n'estime pas que l'enseignement est sous-financé, mais reconnaît que la manière dont les dépenses sont organisées peut être modifié. - © Belga

Pour le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte (PS), le financement du Pacte d'excellence pour l'enseignement suppose une lecture plus souple du carcan budgétaire.

"On aura besoin d'argent supplémentaire, des moyens seront dégagés!", affirme-t-il dans Le Soir en ce jeudi de rentrée scolaire.

Interrogé sur les questions d'argent sous-jacentes au Pacte d'excellence en cours d'élaboration, Rudy Demotte répond qu'il faut "réfléchir au-delà des limites". Il n'estime pas que l'enseignement est sous-financé, mais que "la manière d'organiser les dépenses peut être modifiée".

Un débat sur les "balises budgétaires" de l'Europe

En outre, il souhaite un "débat sur un réinvestissement dans l'école et donc sur les balises budgétaires que l'Europe nous impose".

"S'il est vrai que l'enseignement est devenu "le" produit essentiel de nos redéploiements, ne peut-on pas faire une lecture plus souple du carcan budgétaire ?", lance-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK