Pacte d'excellence: des avis partagés après une journée de débats entre parents, citoyens et enseignants

Les futures grilles horaire du pacte d'excellence étaient examinées ce samedi par 150 parents, citoyens et enseignants à l'occasion de la journée du consensus. A la sortie, c’est plutôt la variété des opinions qui régnaient.

Il y a les gens positifs, "je suis très contente de cette journée, même si ce n’est pas l’avis de tous mes collègues. J’en ai tiré une certaine satisfaction, on a pris note de toutes nos demandes et je fais confiance aux acteurs qui travaillent sur le pacte pour tenir compte de nos demandes", explique Françoise Ledent, directrice d'une école fondamentale à Gembloux.

Et puis, il y a ceux qui sont étonnés face au conservatisme de certains.

"Je ne pensais pas qu’il y avait autant de conservatisme. Les premières tables étaient très négatives. Alors que nous, au contraire, nous étions positifs avec un message: Madame la ministre, allez-y, avancez, faites quelque chose", insiste Karine Bertaut, une parente d'élève.

Les professeurs n'en veulent pas

Ces changements, qui comprennent entre autres un tronc commun jusque 15 ans, plusieurs professeurs n’en veulent pas.

"On oublie les élèves, une partie du personnel de l’enseignement (…). J’aimerais qu’on vienne dans mon école, qu’on aille dans toutes les écoles", s'insurge Nathalie Cavelier, professeur de latin-grec et membre de l'ASBL 1Pact.

Du coté du cabinet de Marie-Martine Schyns, on reste confiant comme l'explique Laurent de Briey, chef de cabinet de la ministre de l'enseignement: "Il y a beaucoup de " changement ça va toucher les gens, on ne peut pas faire une réforme comme celle-là sans susciter d’inquiétude."

Les propositions vont remonter jusqu'aux différents pilotes responsables de ce pacte. Est-ce que cette journée a changé les choses? Réponse avant Pâques. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK