Où va la N-VA avec le Vlaams Belang? La présidente de l'Open Vld interpelle De Wever

Où veut aller la NVA vec le Vlaams Belang ? La président de l'Open Vld interpelle Bart de Wever
Où veut aller la NVA vec le Vlaams Belang ? La président de l'Open Vld interpelle Bart de Wever - © Tous droits réservés

Le Parlement flamand fait sa rentrée cet après-midi. Une rentrée qui se déroule dans un contexte très particulier. Les négociations en vue de former un gouvernement se poursuivent au nord du pays et beaucoup se posent des questions quant à une éventuelle participation du Vlaams Belang au sein de cette équipe. Il faut dire que le président de la N-VA Bart De Wever a déjà reçu trois fois les représentants du parti d’extrême droite et que l’on sait que les deux partis veulent tous deux l’indépendance de la Flandre. Mais à deux, impossible de former une majorité et aucun autre parti flamand n’est disposé à soutenir une telle coalition. Voilà pourquoi la présidente de l’Open Vld a appelé Bart de Wever à "clarifier sa position".

"Si vous ajoutez du noir à la couleur, alors tout devient sombre"

Cette phrase, c’est Gwendolyn Rutten qui l’a prononcée. Invitée par nos confrères de la VRT, la présidente de l’Open Vld a réaffirmé que son parti ne participerait pas à un gouvernement avec le Vlaams Belang mais elle est allée loin en interpellant Bart De Wever sur ses intentions. Trois rencontres avec le parti d’extrême droite, cela commence à faire beaucoup surtout s’il est désormais question de contenu. Ce qu’a laissé sous-entendre l’un des négociateurs du parti d’extrême droite Chris Janssens. "Je respecte le choix du formateur" a-t-elle encore ajouté "mais cette préformation n’est pas une procédure sans engagement".

Silence radio à la N-VA, mépris du Vlaams Belang

Si Bart De Wever n’a pas réagi à l’appel de la présidente des libéraux flamands, le président du Vlaams Belang a lui déclaré qu’il comprenait la nervosité de l’Open Vld et du CD&V confrontés à une situation nouvelle. Pour Tom Van Grieken, "il n’est pas illogique que le plus grand parti et le grand gagnant s’associent ensemble". Sans majorité suffisante, ce devrait être quand même difficile.

Cet après-midi, au Parlement flamand, nul doute que le sujet sera à l’ordre du jour, tout comme l’inculpation de Dries Van Langenhove. Le nouvel élu Vlaams Belang est inculpé pour racisme et négationnisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK