Opération policière au parc Maximilien: Jan Jambon annonce une enquête après des "fuites"

Entre 2000 et 2500 personnes, selon les organisateurs, ont réalisé une chaîne humaine dimanche depuis la gare du Nord en réaction aux possibles arrestations des migrants au Parc Maximilien et à la gare du Nord. Comment expliquer que cette opération policière n'est pas restée confidentielle jusqu'au dernier moment ?

"C'est inacceptable. Les membres de la police sont tenus par le secret professionnel, a réagi Jan Jambon, le ministre de l'Intérieur, sur le plateau de l'émission Terzake ce lundi soir. C'est pourquoi la direction de la police a décidé de mener une enquête interne pour voir d'où la fuite pourrait venir."

"Ces actions ne peuvent pas être rendues publiques à l'avance", a-t-il ajouté.

Dix-sept personnes ont été interpellées dimanche soir à la gare du Midi par la police des chemins de fer. Selon le cabinet du ministre de l'Intérieur, les opérations de police se sont déroulées sur les quais et dans les trains qui circulaient vers et à destination de Bruxelles, et qui sont les trajets privilégiés par les passeurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK