ONU: mutisme belge sur la protection des minorités

Embleme d'une opération "I love Belgium"
Embleme d'une opération "I love Belgium" - © NICOLAS MAETERLINCK (Archives belga)

Le rapport que la Belgique présentera le 2 mai devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, qui vérifiera la situation des droits de l'homme dans le pays, ne fait pas mention à la protection des minorités nationales, rapporte Le Soir lundi.

Le rapport ne répond à aucune des remarques et recommandations adressées par l'ONU et le Conseil de l'Europe à la Flandre en matière de protection des minorités. Il ne mentionne pas la ratification de la convention-cadre pour la protection des minorités nationales, car "cette ratification n'a pas abouti à un consensus entre les entités fédérale et fédérées", selon le ministre des Affaires étrangères Steven Vanackere (CD&V).

Le rapport se tait aussi sur le Wooncode que l'ONU avait dénoncé ou sur les "préoccupations" émises par l'ONU à propos de l'exercice du droit d'être élu (non-nomination des bourgmestres de la périphérie, de même que sur la ratification du Protocole additionnel à la Convention européenne des droits de l'homme visant à lutter contre toutes les discriminations.

Le ministre des Affaires étrangères explique que "le rapport national a été élaboré avec les Régions et Communautés ainsi qu'avec les institutions concernées par les droits de l'homme".


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK