Olivier De Wasseige (UWE): "Ecolo doit faire des concessions et arrêter d'avoir des exclusives"

Olivier De Wasseige (UWE) : Ecolo doit faire des concessions et arrêter d'avoir des exclusives
Olivier De Wasseige (UWE) : Ecolo doit faire des concessions et arrêter d'avoir des exclusives - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Alors que les négociations continuent en Wallonie entre le PS, Ecolo et le MR, l’Union wallonne des entreprises fait monter la pression d’un cran. Son administrateur délégué, Olivier De Wasseige, interpelle aujourd’hui les écologistes pour qui les entreprises liégeoises FN et John Cockerill (ex-CMI) doivent cesser leur commerce avec l'Arabie saoudite, le plus gros client de fabricant d'armes wallonnes. Olivier De Wasseige prévient: arrêter leurs activités conduira à la suppression de milliers d’emplois en Belgique.

En défendant notre entreprise, on défend des milliers d’emplois wallons

Pour Olivier De Wasseige, il ne faut pas toucher aux licences d’exportation d’armes vers l’Arabie Saoudite. Et il l'assure: le secteur de fabrication d’armes wallonnes est réellement inquiet. "Pas seulement le secteur proprement dit. Il y a énormément de fournisseurs, de sous-traitants qui amènent parfois de tout petits composants dans les chaines de production. Beaucoup nous téléphonent en nous disant qu’eux aussi sont menacés".

Nous estimons que cela doit être décidé au niveau européen

"C’est un cadre européen qui doit déterminer ce qu’on peut faire et ne pas faire.", poursuit-il. L’administrateur délégué de l’Union wallonne des entreprises adresse donc un message aux négociateurs et plus précisément à Ecolo: "Aujourd’hui le blocage sur les licences d’armes, il vient principalement d’Ecolo. On estime qu’à un moment donné, dans une négociation à trois partis, on doit faire des concessions et on doit peut-être arrêter d’avoir des exclusives. Chacun doit mettre de l’eau dans son vin." Et de poursuivre: "Le jour où il y aura une décision au niveau européen, il faudra que tout le monde s’y plie; avec probablement un phase transitoire qui permettra aux entreprises qui devront changer leurs produits d’avoir le temps de se reconvertir ou de réorienter une partie de leur fabrication. Cela assurerait le maintien d'un bon nombre d’emplois".

Pour le PS et le MR également, la ligne de conduite doit être commune entre les états de l'Union européenne. Afin de convaincre les Verts s'assouplir leur position en la matière, une délégation syndicale du secteur manifestera cet après-midi devant le siège des écologistes à Namur.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK