Olivier Chastel: "Le succès historique d'Ecolo chamboule les majorités à Bruxelles"

Le chef de file des libéraux, Olivier Chastel, a réagi aux différents résultats des communales du 14 octobre à Bruxelles et en Wallonie. Non sans une pointe de déception, particulièrement à Bruxelles.

Statu quo pour le MR en Wallonie?

Le nombre de bourgmestres MR en Wallonie est "assez similaires au nombre que nous avions", affirme Olivier Chastel, "Nous avions 92-93 bourgmestres en Wallonie, déjà 88 reconduits ou nouveaux. C’est donc la confirmation d’une implantation massive."

Mais des mayorats ont été perdus aussi à Ciney, Dinant, Rochefort avec François Bellot, Richard Fournaux, des noms quand même symboliques. Ce serait donc plutôt le statu quo. La participation au gouvernement fédéral ne serait donc pas sanctionnée? "Tout à fait. Tant en matière de nombre d’élus communaux qu’en matière de participation à des majorités en Wallonie et en nombre de bourgmestres".

Deuxième parti à Liège

Les libéraux arrivent deuxième dans la Cité ardente avec 18%. "Je pense que nous pourrions former une majorité", a déclaré le porte-parole du MR. Un appel à Willy Demeyer? "C’est Christine Defraigne qui prend les dispositions en la matière", a voulu rappeler Olivier Chastel.

Injectés à Bruxelles

Les socialistes ont renvoyés le MR d'Alain Courtois dans l'opposition pour leur préférer une coalition avec Ecolo. "À Bruxelles, la situation est effectivement très différente de la Wallonie. Le succès d’Écolo est très important", reconnait le libéral "Nous avons un nombre d’élus communaux assez similaire à 2012, donc nous ne perdons pas spécialement d’élus communaux, mais le succès historique — disons-le — d’Écolo chamboule la manière avec laquelle les majorités se sont faites en 2012".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK