Olivier Chastel: "La N-VA a choisi de se mettre en position de campagne électorale"

Olivier Chastel, président du MR : « La N-VA a choisi de se mettre en position de campagne électorale »
2 images
Olivier Chastel, président du MR : « La N-VA a choisi de se mettre en position de campagne électorale » - © ERIC LALMAND - BELGA

Olivier Chastel n’y va pas par quatre chemins lorsqu’on lui demande d’analyser l’attitude de la N-VA. Est-ce qu’il se sent trahi? Le président du MR, rappelle la dernière campagne du parti nationaliste flamand sur le thème de la migration. "La N-VA a choisi de se mettre en position de campagne électorale plutôt que de garder le sens des responsabilités qu’elle avait eu jusqu’ici", cela quelques mois avant l’échéance du mois de mai et des élections. Le président du MR précise: "C’est au travers de ce dossier sur le pacte de l’ONU sur les migrations que la N-VA a décidé elle-même de retirer ses ministres de ce gouvernement".

Cette coalition était-elle vouée à l’échec dès le départ ?

Au vu des positions de la N-VA, cette coalition n'était-elle pas vouée à l’échec ? Absolument pas pour Olivier Chastel qui estime avoir conclu un programme de gouvernement suivi pratiquement à la lettre pendant quatre ans. Les partis néerlandophones de la majorité (CD&V, Open VLD, N-VA), étaient de bons partenaires et loyaux. "On n’aurait pas engrangé l’ensemble des réformes socio-économiques, en matière d’emploi et de pouvoir d’achat s’ils ne l’avaient pas été ". Mais pour Olivier Chastel, depuis le début du mois de novembre: "la N-VA a décidé sur ce thème lié au pacte de l’ONU sur la migration de jouer cavalier seul ". La N-VA est accusée de vouloir changer la position de l’État prise par le 1er ministre à l’ONU au mois de septembre. Les autres partis ne l’ont pas accepté, dit-il : "Nous voulions que les engagements de la Belgique soient respectés ce week-end à Marrakech et le 19 septembre à l’assemblée générale des Nations unies ".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK