Olivier Chastel favorable a la reconduction des coalitions au fédéral et en Wallonie

Le tirage au sort des liste en vue des élections communales et provinciales a été effectué ce samedi. Le MR se retrouve numéro 1. Ce numéro "est plus symbolique qu'autre chose" estime Olivier Chastel, président du MR, interrogé par la RTBF. "On espère tout simplement être la première formation politique le soir des élections".

Concernant l'avenir des coalitions dans lesquelles le MR est impliqué, Olivier Chastel souhaite "faire en sorte que sa famille politique traduise son programme dans des programmes de gouvernement. C'est ce que nous venons de faire pendant 4 ans au fédéral et depuis que nous sommes aux responsabilités à la Région wallonne. J'aspire à retrouver au moins de telles majorités qui me permettent de concrétiser à ce point mon programme politique".

"Révolution wallonne"

Veut-il rempiler avec la N-VA au fédéral? "Pourquoi pas si c'est la majorité qui effectivement doit se dessiner, dans laquelle nous pouvons le mieux concrétiser notre programme électoral". Quant à l'hypothèse que le cdH rejoigne le gouvernement fédéral en 2019, Olivier Chastel se montre prudent: "D'abord l'électeur va se prononcer et on verra ce qui sera possible de faire arithmétiquement en 2019".

Le MR souhaite continuer la coalition avec le cdH à la Région wallonne : "Nous n'avons pas changé les majorités il y a un an en Wallonie simplement pour terminer une législature, mais bien pour mettre en place une révolution wallonne, la manière dont on transforme notre administration, et la manière dont la Wallonie prend son sort en main. On sait que la manne financière qui vient du fédéral est dégressive sur 10 ans et donc la Wallonie doit se préparer à vivre en totale autonomie" dit encore Olivier Chastel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK