OffshoreLeaks: pas de grosse révélation au niveau belge

Pas de grosse révélation au niveau belge dans l'OffshoreLeaks
Pas de grosse révélation au niveau belge dans l'OffshoreLeaks - © BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Depuis ce jeudi, la planète entière s'agite autour des révélations de dizaines de milliers de sociétés offshore, ces sociétés écran qui permettent aux entreprises et à des particuliers de placer leur argent en toute discrétion dans des paradis fiscaux. Pour la Belgique, une centaine de personnes sont concernées. Mais aucune grosse révélation...

130 000 personnes dans 170 pays ont ouvert un compte bancaire dans un paradis fiscal. Parmi ceux-ci une centaine de Belges. Mais, selon Le Soir, il n'y a pas de nom connu, pas de personnalité politique, pas de grand patron du Bel20 ni de grande fortune du pays.

Le Soir, qui a révélé toute l'affaire, ne donne pas la liste des personnes concernées. Elles ne sont à priori pas en infraction. Le quotidien explique cependant qu'il s'agit de Belges, fortunés sans doute, mais de citoyens moyens.

Le Soir épingle quand même deux noms: celui de la famille Mehta, active dans le secteur du diamant à Anvers et celui de Pierre Bocquet. Son nom revient une dizaine de fois. Connaisseur de l'Europe centrale, du Kazakstan et de la Turquie, il possède une société de consultance et guide des sociétés qui veulent faire des affaires dans ces pays. Il avait notamment été engagé comme manager de crise pour Tractebel.

Mais dans Le Soir, il reconnaît que les informations sont exactes et affirme qu'il n'y a rien d'illégal.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK