Offensive turque en Syrie: la Flandre gèle les exportations de matériel militaire vers la Turquie

Offensive turque en Syrie: la Belgique condamne les opérations en cours, Jambon réclame des sanctions économiques
2 images
Offensive turque en Syrie: la Belgique condamne les opérations en cours, Jambon réclame des sanctions économiques - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La Belgique condamne les opérations en cours dans le nord-est de la Syrie, a indiqué mercredi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, en commission de la Chambre. Plus tôt dans la journée, elle avait appelé à la retenue et demandé qu'il n'y ait pas d'invasion.

La Belgique a demandé avec la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne l'inscription en urgence de ces événements à l'ordre du jour de la réunion du Conseil de sécurité des Nations-Unies.

"L'urgence, maintenant, c'est le Conseil de Sécurité. C'est là qu'il est possible d'avoir une véritable réaction car c'est là que les problèmes de sécurité se règlent", a-t-il dit en réponse aux questions des députés.

Plusieurs d'entre eux ont réclamé des actions à l'échelon européen et de l'OTAN. Le député Samuel Cogolati (Ecolo) plaide à ce titre pour la suspension de toute forme de coopération militaire avec la Turquie, membre de l'OTAN, et l'adoption de sanction européennes.

Sanctions économiques

Idem pour le ministre-président flamand, Jan Jambon, qui a appelé jeudi l'Union européenne à prendre des sanctions économiques contre la Turquie. Le gouvernement flamand a suspendu l'examen des demandes de licence d'exportation vers la Turquie de matériel qui peut avoir un usage militaire.

Quatre demandes sont pendantes pour des livraisons de matériel "dual use", c'est-à-dire qui peut être utilisé à des fins civiles et militaires.   "L'examen de ces quatre dossiers est en cours depuis un certain temps mais, jusqu'à ce que la situation soit plus claire dans la région, nous suspendons les décisions dans ces dossiers", a expliqué le porte-parole du ministre-président.  

Interrogé sur les ondes de la VRT, M. Jambon, compétent pour les Relations internationales flamandes, juge particulièrement cynique l'attaque lancée contre les forces kurdes "en remerciement de leur travail formidable contre l'Etat Islamique".   Selon lui, l'Union européenne doit revoir de manière substantielle sa relation commerciale avec la Turquie. Les ministres européens des Affaires étrangères se réuniront lundi à Luxembourg. L'UE doit démontrer à cette occasion qu'elle a une "pertinence" sur la scène internationale, estime M. Jambon.

 

Le chef de la diplomatie belge n'a rien exclu mais ne s'est pas engagé dans une telle voie pour le moment. "Nous essayons d'avoir une position commune au niveau de l'Union européenne. Ce n'est pas encore le cas", a-t-il constaté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK