Offensive de charme d'Yves Leterme en Wallonie

RTBF
RTBF - © RTBF

Invité à Wavre mercredi pour une conférence sur la Belgique de demain, Yves Leterme s'est présenté en vrai Premier de tous les Belges. Entre "L'union fait la force" et la "positive attitude", son discours a attiré du monde dont Mischaël Modrikamen.

"Quel avenir pour la Belgique ?", c'était le thème de la conférence que le Premier ministre était venu donner à l'invitation de Charles Michel dans la capitale du Brabant wallon mercredi soir. Il a fait salle comble : il a même fallu ajouter des chaises pour asseoir les 800 personnes présentes.

Maniant l'humour, s'exprimant dans un français impeccable, le chef du gouvernement a eu vite fait de conquérir son public.

Reprise

Le Leterme nouveau se veut positif et rassembleur. Il met en avant une vision unitaire de la Belgique et chante les louanges du modèle belge, le fédéralisme d'union, nécessaire pour sortir le pays de la crise. Optimiste, le Premier ministre a souligné les succès des entreprises qui recommencent à marcher comme Audi, GSK ou Ford, signe d'un retournement de situation, et peut-être de sortie de crise.

Le communautaire par contre a donc été soigneusement laissé au placard, et au démineur Jean-Luc Dehaene : "la tâche que le roi lui a confiée est entre de bonnes mains". Yves Leterme est venu à Wavre pour séduire la Wallonie pas pour discuter des sujets qui fâchent.

Le PP dans la place

Même Mischaël Modrikamen, présent dans la salle n'est pas parvenu à troubler cette offensive de charme. Quand le président du parti populaire prend la parole, pour dire que "les Belges ont peur" et "réclament justice", c'est surtout le public qui y répond par des huées. Yves Leterme lui réplique amicalement mais fermement : "votre femme est Yproise, c'est déjà quelque chose de positif et de commun, mais pour demeurer sérieux, je crois qu'on ne bâtit pas une société sur la peur". Et la comparaison que Mischaël Modrikamen tente entre Yves Leterme et un Premier ministre d'Alice au pays des merveilles n'a pas pu compter sur plus de sympathie de la part du public.

En deux heures, Yves Leterme semble avoir littéralement conquis la salle et s'est affirmé comme Premier ministre de tous les Belges, de préférence un "bon" Premier ministre.

JFH avec Aurélie Fogli

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK