Oeufs contaminés: le ministre annonce un numéro vert et de nouvelles analyses

Suite à la contre-expertise indiquant un dépassement du seuil de sécurité européen, le gouvernement a demandé des mesures complémentaires à l’AFSCA.

Le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme, attend notamment la mise à disposition d'un numéro vert pour permettre à la population de poser des questions.

D'autres mesures sont prévues:

  • Le blocage de toutes les exploitations de poules pondeuses dont les analyses des œufs ont été faites par le même laboratoire contredit par la contrexpertise ;
  • Un rappel sur le champ de tous les œufs des entreprises testées par ce laboratoire ;
  • Une vérification des résultats de cette contrexpertise;
  • Un renforcement du contrôle et du monitoring de l’ensemble de la filière des poules pondeuses et de la reproduction par l’AFSCA;
  • La publication des numéros des lots de tous les œufs concernés par le rappel;
  • Le traçage par l’AFSCA des œufs de ces entreprises.

Nouvelles analyses

Suite à la réunion ce mardi entre les ministres de l'Agriculture Denis Ducarme et de la Santé Maggie De Block, il a été décidé de procéder à de nouvelles analyses. En clair, des contre-expertises seront menées dans les cinq autres fermes où les premières expertises avaient été menées, expertises qui s'étaient révélées négatives. 

Le but: faire confirmer ou infirmer ces premiers résultats. Au total, donc, six fermes sont toujours bloquées. L'une d'elles est celle où un taux plus élevé de fipronil a été finalement relevé, suite à une contre-expertise.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK