Oeufs contaminés: la Belgique nomme également un officier de liaison avec la France

 Denis Ducarme a également eu un entretien avec le Commissaire européen chargé de la Santé et de la Sécurité Alimentaire, Vytenis Andriukaitis.
Denis Ducarme a également eu un entretien avec le Commissaire européen chargé de la Santé et de la Sécurité Alimentaire, Vytenis Andriukaitis. - © Belga

Le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme a multiplié jeudi après-midi les contacts internationaux concernant l'évolution du dossier fipronil, annonce son cabinet dans un communiqué. Avec son homologue français Stéphane Travert, il a été décidé de désigner un officier de liaison avec ce pays, à l'instar de ce qui se fait déjà avec l'Allemagne. Cet officier devrait être au travail dès vendredi, a indiqué le cabinet du ministre. Une dispositif similaire pourrait également être mis en place prochainement avec les Pays-Bas.

Une collaboration bilatérale analogue à celle établie avec l'Allemagne

Les officiers de liaison représentant les agences de sécurité alimentaire de l'Allemagne et de la Belgique se sont réunis une première fois jeudi matin au siège de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) à Bruxelles. "L'entretien s'est bien déroulé. Ils ont examiné de nombreux éléments", a indiqué la porte-parole de Denis Ducarme, dans préciser davantage le contenu de la réunion.

Le ministre belge a ensuite eu un entretien avec son homologue allemand Christian Schmidt au sujet de cette entrevue. Lors d'un contact téléphonique avec son homologue français Stéphane Travert, Denis Ducarme a proposé une collaboration bilatérale analogue à celle établie avec l'Allemagne, ajoute le communiqué. Ils ont décidé de nommer des officiers de liaison. Ceux-ci devraient être opérationnels dès ce vendredi.

Enfin, le Secrétaire d'Etat néerlandais Martijn Van Dam et Denis Ducarme ont également eu un contact téléphonique. "Les deux ministres ont surtout veillé à être constructifs, à relancer et à renforcer encore la coopération entre leurs départements", indique la porte-parole du ministre. Denis Ducarme avait fustigé la veille le manque d'informations communiquées par les Néerlandais. Des propos démentis par La Haye. Jeudi, "ils ont échangé sur l'opportunité de mettre également en place des officiers de liaison entre les deux agences de sécurité alimentaire afin d'améliorer la collaboration et l'échange d'informations."

La décision n'a pas encore été prise mais pourrait l'être prochainement. Enfin, Denis Ducarme a également eu un entretien avec le Commissaire européen chargé de la Santé et de la Sécurité Alimentaire, Vytenis Andriukaitis. L'idée d'une rencontre au niveau européen a été évoquée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir