Nucléaire: "Un engagement de confidentialité", assure la ministre Marghem

La ministre de l'Énergie Marie-Christine Marghem (MR) en discussion avec Denis Ducarme (MR) ce jeudi 11 juin 2015.
La ministre de l'Énergie Marie-Christine Marghem (MR) en discussion avec Denis Ducarme (MR) ce jeudi 11 juin 2015. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La ministre en charge de l'Energie Marie-Christine Marghem s'est justifiée jeudi soir face face aux critiques de la commission fédérale de recours pour l'accès aux informations environnementales pour la non publication de la convention sur la prolongation de vie de Tihange 1, sollicitée par un journaliste de Belga.

Dans un communiqué de presse, la ministre rappelle que cette convention, "à caractère économique", a été conclue et signée entre le précédent gouvernement et les sociétés exploitantes de Tihange 1.

"Cette convention ne contient pas d'informations environnementales puisqu'elle se concentre sur l'application des règles légales permettant le calcul de la redevance nucléaire. Elle contient des informations commerciales et économiques pour lesquelles un engagement de confidentialité a été souscrit", explique la ministre pour justifier son attitude.

La ministre précise d'ailleurs ne pas disposer de "tous les documents demandés par la commission, notamment des archives appartenant au cabinet de l'ex-secrétaire d'Etat à l'Energie Melchior Wathelet".

Levée de la confidentialité de la convention ?

"Dans un souci de transparence", Marie-Christine Marghem précise jeudi avoir demandé aux exploitants de Tihange 1 de lever la confidentialité de la convention. En cas d'accord, celle-ci s'engage à la communiquer aux membres de la commission.

L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace avait elle aussi demandé l'accès à ces mêmes informations auprès de la ministre, mais sans plus de résultats.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK