Nucléaire: trois fois plus de leucémies chez les enfants près de Mol-Dessel

Nucléaire: trois fois plus de leucémies chez les enfants près de Mol-Dessel
Nucléaire: trois fois plus de leucémies chez les enfants près de Mol-Dessel - © YORICK JANSSENS - BELGA

La leucémie est détectée deux à trois fois plus fréquemment chez les enfants de moins de 14 ans résidant aux alentours du site de traitement de déchets nucléaires de Mol-Dessel, selon une enquête rapportée par De Morgen lundi.

Les résultats détaillés d'une enquête épidémiologique démontrent que la leucémie a été détectée deux à trois fois plus souvent chez les enfants vivant dans un rayon de 15 kilomètres autour du site de Mol-Dessel qu'auprès des autres enfants de leur âge.

Un lien établi entre la distance du site et l'orientation du vent transportant les émissions radioactives

"En outre, un lien est établi entre la distance du site et l'orientation du vent transportant les émissions de gaz radioactif", stipule un article publié dans le journal scientifique European Journal of Cancer Prevention.

Lodewijk Van Bladel, expert en radiation à l'agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) et co-auteur de l'enquête, confirme qu'il s'agit d'une poignée de mineurs malades, si bien qu'un doublement ou triplement des données est vite atteint. "Une autre recherche sur un plus large groupe est donc nécessaire", préconise-t-il.

Une nouvelle étude est en cours

"Une des recommandations de la dernière étude était de poursuivre ce suivi sur le temps, explique Sébastien Daems, porte-parole de l'Institut scientifique de santé publique (ISP). Et aujourd’hui une nouvelle étude est en cours. Elle couvrira la période de 2008 à 2012. On pourra obtenir des statistiques plus fines, puisqu’on utilisera l’échelle du secteur administratif et non de la commune. "

Mais Sébastien Daems tient à préciser les choses : "Ce type d’étude n’a pas pour vocation de chercher de liens de cause à effet entre activité nucléaire et nombre de cas de cancers."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK