Nucléaire: Greenpeace mène une action au cabinet Wathelet

Une précédente action contre le nucléaire menée par Greenpeace
Une précédente action contre le nucléaire menée par Greenpeace - © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Quelques militants de Greenpeace ont mené une action lundi matin devant le cabinet de Melchior Wathelet, secrétaire d'Etat à l'Energie, pour soutenir la sortie du nucléaire.

Ils ont collé des autocollants sur la façade du cabinet, situé rue de la Loi à Bruxelles, pour encourager la mise en place de mesures réalistes d'économies d'énergie.

Selon une étude réalisée par Climact, un bureau de consultance belge, pour Greenpeace et le Bond Beter Leefmilieu, la Belgique pourra éviter, d'ici 2015, de consommer une quantité d'électricité équivalente à la production annuelle du réacteur nucléaire Doel 1 en mettant en place des mesures réalistes d'économies d'énergie.

Il est parfaitement possible d'économiser 4 TWh d'ici 2015, soit une énergie supérieure à la production annuelle de Doel 1 (3,5 TWh), révèle l'étude.

Par ailleurs, des mesures beaucoup plus ambitieuses permettraient d'économiser jusqu'à 6TWh, soit un peu moins de la production annuelle des réacteurs nucléaires Doel 1 et Doel 2.

"L'industrie joue un rôle central dans la mise en oeuvre de ce potentiel. Elle représente 50% de la demande actuelle dans notre pays. Agir dans ce secteur ne pourra que faire la différence", expliquent Greenpeace et le Bond Beter Leefmilieu dans un communiqué, précisant que les secteurs résidentiel et tertiaire peuvent également contribuer efficacement à réduire la consommation d'électricité.

Greenpeace et le Bond Beter Leefmilieu demandent dès lors à Melchior Wathelet de confirmer la sortie du nucléaire et de mettre immédiatement en oeuvre un plan ambitieux d'économies d'énergie.

Les deux organisations lui présenteront leur rapport lundi midi.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK