Nouvelle politique agricole commune : les jeunes Belges de Youth for Climate dénoncent son incohérence

Nouvelle politique agricole commune : les jeunes Belges de Youth for Climate dénoncent son incohérence
Nouvelle politique agricole commune : les jeunes Belges de Youth for Climate dénoncent son incohérence - © HATIM KAGHAT - BELGA

La branche belge du mouvement Youth for Climate (YFC) a dénoncé vendredi la révision de la Politique agricole commune (PAC) plus "verte" approuvée la semaine dernière par le Parlement européen, mais que les ONG et nombre d'eurodéputés jugent très insuffisante pour répondre aux enjeux environnementaux et climatiques.

Youth for Climate a souligné dans un communiqué qu'il "n'accepte pas les politiques récentes de l'UE".

"Même si de bonnes premières mesures ont été prises avec l'accord vert européen et les propositions initiales de relance verte, l'Union européenne nous laisse désespérément tomber en acceptant une PAC incohérente qui ne s'appuie pas sur la stratégie 'Farm to Fork' (de la Ferme à la Fourchette) promise, ancrée dans les valeurs sociales et environnementales", a affirmé le mouvement des jeunes pour le climat.

Les dirigeants de l'UE nous laissent une fois de plus tomber

Selon YFC, au cours des sept prochaines années, la majeure partie du budget de la PAC sera consacrée à l'agriculture intensive, poursuivant la production massive de gaz à effet de serre issus de l'agriculture.

"L'agriculture pourrait être une solution au changement climatique et à la résilience aux futures crises sanitaires et climatiques. Mais aujourd'hui, les dirigeants de l'UE nous laissent une fois de plus tomber en soutenant de grands intérêts agricoles polluants au détriment de pratiques de régénération plus durables", dénonce l'une des porte-parole de YFC Belgique, Adelaïde Charlier, citée dans le communiqué.


►►► Lire aussi : Les eurodéputés adoptent la nouvelle politique agricole commune


"Une fois de plus, les dirigeants européens se moquent des appels des jeunes et ne prennent pas au sérieux l'avenir et/ou l'urgence climatique. On nous a dit que nous aurions un rétablissement vert, alors que l'UE pourrait utiliser ce budget pour lancer la véritable révolution industrielle nécessaire, transformer et faire la transition d'une manière juste et ne laisser personne de côté. Les dirigeants (européens) mettent en veilleuse les appels à la conditionnalité verte", a encore déploré la branche belge d'YFC.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK