Fuite des questions de sciences du CE1D: l'épreuve est annulée

Photo reçue par la RTBF
2 images
Photo reçue par la RTBF - © Tous droits réservés

A chaque jour sa fuite pour les examens externes passés en ce moment par des milliers d'élèves. Des questions du test de sciences du CE1D que doivent passer les élèves de deuxième secondaire ont circulé sur internet, sur Facebook et Messenger.

Suite à cette fuite massive, la ministre de l'Education, Joëlle Milquet, a pris la décision d'annuler l'épreuve. "Suite à la divulgation, sur les réseaux sociaux, de l’ensemble de l’épreuve externe de sciences (CE1D) et des correctifs y afférents, l’épreuve est annulée", annonce-t-elle par communiqué. "La ministre de l’Education, Joëlle Milquet, déplore fortement une addition de fuites jamais connues auparavant, par rapport à une procédure complètement identique les années précédentes. Cette coïncidence pourrait susciter quelques questionnements", ajoute-t-elle. 

Que va-t-il se passer pour cette épreuve ?

Comme pour l'épreuve d'histoire pour les rhétos dont une partie a été annulée lundi suite également à des fuites, la ministre de l'Education précise que c'est le conseil de classe qui décidera ou non de la réussite des élèves. 

"La maîtrise des compétences de sciences fera l’objet d’une décision du conseil de classe. Le conseil de classe se fondera donc sur un dossier comportant 'la copie des bulletins des deux ou trois années suivies au premier degré, un rapport circonstancié du ou des enseignants titulaires de la ou des disciplines concernées ainsi que, le cas échéant, le projet individualisé d'apprentissage accompagné des documents y afférents'. Pour ce qui concerne les élèves fréquentant l’enseignement subventionné ou organisé par la Communauté française depuis moins de 2 ans, la copie des bulletins d’une seule année scolaire peut suffire".

Une épreuve pourra être organisée par les établissements qui le souhaitent. "Le conseil de classe pourra également faire 'porter au dossier tout autre élément qu’il estime utile', par exemple les résultats de toute épreuve déjà organisée par l’établissement ou que celui-ci déciderait d’organiser encore durant la présente session d’examens et ce, dans le cadre de son autonomie pédagogique".

Les directeurs et enseignants commencent à en avoir assez. Jocelyne Laurent, directrice de l'Ecole du futur à Mons: "Moi je l'ai appris après le début de l'épreuve, donc les élèves sont en examen..."

Le sous-directeur des Dames de Marie en Région bruxelloise, Dimitri Jamesin, explique au micro de La Première que dans son école, tous ont "le sentiment d'un grand gâchis. Les enseignants se préparent depuis des semaines. En plus, dans nos écoles, ces épreuves ont plutôt tendance à améliorer les résultats des élèves. Mais nous appliquerons les recommandations du cabinet: l'épreuve est annulée".

Mais pour lui, si les épreuves externes ne sont pas à remettre en question, il faut cependant améliorer la sécurisation de celles-ci...

Le questionnaire avait bien circulé

La RTBF avait reçu des photos montrant les questions d'examen: 

David Riffont s'est rendu dans plusieurs écoles de Mons ce matin: rares étaient les élèves qui n'avaient pas eu connaissance de ce questionnaire à l'avance. Ecoutez les témoignages: 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK