Nouvel an: pour les pompiers, quatre fois plus d'interventions que durant une soirée normale

Les pompiers sont intervenus 83 fois à l'occasion du Nouvel an dans la nuit de lundi à mardi, entre 20h et 7h, à Bruxelles, a indiqué mardi matin Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles. Il précise que 66 sorties concernaient des feux sur la voie publique. En comparaison, les pompiers comptabilisent en moyenne une vingtaine d'interventions pour une nuit normale durant le week-end. Les feux sur la voie publique visaient des poubelles, des détritus mais aussi des voitures.

Sur la rue des Etangs noirs à Molenbeek-Saint-Jean, des jeunes en groupe qui manipulaient des pétards ont incendié des poubelles, mais aussi un sapin de Noël, selon Eric Labourdette, représentant SLFP. Leur sécurité n'étant alors pas assurée par la police, des pompiers mobilisés ont pris la décision de ne pas s'arrêter. En remontant la chaussée de Gand, plusieurs projectiles ont été lancés en direction l'autopompe.

Autopompe caillassée

La seconde autopompe envoyée sur les lieux a été caillassée par ces "fêtards", ajoute Walter Derieuw. Les rétroviseurs et le pare-brise ont volé en éclats. Aucun pompier n'a été blessé, mais ils ont été pris en charge par le Siamu (Service d'incendie et d'aide médicale urgente). La direction du service déplore cet incident et demande à ce que les auteurs des faits soient identifiés afin de les poursuivre.

Dans le quartier, une pharmacie a été pillée, des abribus saccagés et de l'éclairage urbain détruit. Les pompiers ont par ailleurs assuré 248 sorties en ambulances, contre une centaine en temps normal. Parmi celles-ci, 95 concernaient des malades et blessés en des lieux publics.

Walter Derieuw relève que trois équipes de pompiers ont été victimes d'agressions verbales et physiques, liées notamment à des jets de feux d'artifice et de pierres. Ils ont dû quitter les lieux d'intervention pour attendre la sécurisation par les services d'ordre. Des plaintes concernant ces faits seront également déposées afin de poursuivre les auteurs des faits. 

Une quarantaine d'arrestations administratives à Anderlecht

La police a procédé, dans la nuit de lundi à mardi, à une quarantaine d'arrestations administratives pour des personnes qui troublaient l'ordre public, a indiqué mardi matin Kathleen Calie, la porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Midi (Anderlecht, Saint-Gilles, Forest). Les arrestations ont principalement eu lieu sur la commune d'Anderlecht. Kathleen Calie précise que les festivités se sont déroulées dans le calme à Forest comme à Saint-Gilles. Des poubelles et des palettes en bois ont également été brûlées et deux véhicules ont été incendiés. Les policiers ont terminé leurs interventions en lien avec le réveillon vers 4h du matin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK