Nouveau gouvernement: la Coalition Climat attend des actes "après quatre années d'inertie"

La Coalition Climat attend des actes "après quatre années d'inertie"
La Coalition Climat attend des actes "après quatre années d'inertie" - © Belga

La Coalition Climat a salué ce lundi l'attention accrue que dit vouloir porter le nouveau gouvernement fédéral aux questions climatiques, attendant toutefois des actes concrets en la matière et notamment des objectifs plus ambitieux de réduction des gaz à effet de serre.

Le nouveau gouvernement fédéral, amputé de la N-VA, s'est fixé parmi ses trois priorités le climat, en réponse aux préoccupations exprimées par les citoyens, a annoncé dimanche le Premier ministre Charles Michel. Il y a une semaine, une marche pour le climat avait rassemblé quelque 75.000 manifestants à Bruxelles, ce qui représentait une mobilisation inédite en Belgique.

"Enfin! ", a réagi lundi auprès de l'agence Belga Nicolas Van Nuffel, président de l'ASBL Coalition Climat, qui réunit plus de 70 organisations de la société civile belge. Pour celui-ci, la Belgique avait perdu le fil de ses objectifs climatiques depuis le début de la législature. "On sort de quatre années d'inertie. À présent, nous attendons des actes."

Un plan d'accompagnement pour les secteurs impactés par la transition

La Coalition Climat liste trois priorités auxquelles la nouvelle équipe de Charles Michel doit s'attaquer de toute urgence. Elle insiste d'abord pour que la Belgique rejoigne la coalition des pays européens, parmi lesquelles figurent nos voisins néerlandais, qui appelle à atteindre 55% de réduction d'émissions de gaz à effet de serre, au lieu de 40% comme actuellement prévu, à l'horizon 2030. "C'est une condition nécessaire, si l'on veut avoir une chance de respecter le plafond de +1,5°C par rapport à l'époque pré-industrielle pointé par le dernier rapport du Giec", souligne Nicolas Van Nuffel . "Au-delà de cette limite, les changements climatiques vont devenir irréversibles."

Nicolas Van Nuffel rappelle ensuite que la Belgique n'a pas encore adopté son Plan national Énergie Climat. Après le succès de la marche pour le climat du 2 décembre, le Premier ministre s'était félicité de la "finalisation" de ce plan avec des "objectifs ambitieux". Or, "le projet auquel nous avons eu accès ne nous permet pas de savoir s'il est en ligne avec l'objectif de la coalition européenne", tempère le président de Coalition Climat. "Il faut également s'assurer que le pacte national intègre d'autres volets, comme celui de la justice climatique. Car une transition juste doit aller de pair avec un plan d'accompagnement pour les secteurs impactés par cette transition."

Enfin, l'ONG demande que les objectifs climatiques de la Belgique pour 2030 et 2050 soient ancrés dans la loi afin d'"obliger l'État à remplir ses engagements". "Les législatures successives pourront bien sûr encore discuter des moyens pour les mettre en œuvre, mais ce cap d'une augmentation de 1,5°C n'est plus négociable", conclut Nicolas Van Nuffel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK