Nouveau gouvernement belge : Mathieu Michel (MR), figure du Brabant wallon, l'une des surprises du casting

C’est le lapin sorti du chapeau de Georges-Louis Bouchez, Mathieu Michel est le nouveau secrétaire d’Etat en charge de l’Agenda digital et numérique, de la Simplification administrative, de la Protection de la vie privée et de la Régie des bâtiments.

Mathieu Michel porte un nom bien connu dans le petit monde de la politique belge puisqu’il est le frère de l’ancien Premier ministre Charles Michel et le deuxième fils de l’ancien ministre et commissaire européen Louis Michel.


►►► À lire aussi : Les nouveaux ministres du nouveau gouvernement belge ont prêté serment ce matin chez le Roi: voici leurs noms et fonctions


Lui aussi biberonné à la politique, Mathieu Michel se positionne rapidement sur l’échelon provincial et se fait un prénom. En 2000, à 21 ans seulement, il devient chef de groupe MR au conseil provincial. Six ans plus tard, il intègre le collège dont il prend la présidence en 2012 pour ne plus la quitter.

Certains l’ont vu devenir bourgmestre à Jodoigne. Il n’a peut-être pas totalement renoncé à cette ambition, mais ce ne sera pas pour tout de suite. Elu plusieurs fois dans sa commune, il choisit de ne plus se présenter en 2018, préférant donc se concentrer sur la province où il réalise le meilleur score toutes listes confondues.

Bulldozer électoral en Brabant wallon, Mathieu Michel le doit surtout à son travail. Omniprésent et débordant d’idées, il connaît tous les dossiers. On le dit tenace, un caractère entier qui peut donner de la voix. Pragmatique, il dépoussière l’institution provinciale et la positionne comme partenaire et soutien des 27 communes brabançonnes.

Parmi ses dadas, les nouvelles technologies: très actif sur Facebook (mais pas du tout sur Twitter et Instagram), il hérite à la surprise générale d’un secrétariat d’Etat où il s’occupera notamment du numérique, un tournant dans sa carrière.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK