Nos bourgmestres sont-ils moins payés que s'ils travaillaient dans le privé?

Le salaire des bourgmestres est lié au nombre d'habitants dans sa commune.
Le salaire des bourgmestres est lié au nombre d'habitants dans sa commune. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Plusieurs voix se sont élevées ces derniers temps concernant la rémunération des bourgmestres. Certains d'entre eux estiment qu'ils sont sous-payés. Si on compare leurs salaires avec ceux pratiqués dans le privé, sont-ils vraiment sous-payés? 

Alors qu'elle prône pour un décumul complet, la présidente d'Ecolo Zakia Khattabi pointait Jean-Michel Javaux comme exception sur La Première car "sa fonction de bourgmestre d'une petite commune telle qu'Amay ne permet pas d’avoir un temps plein et ne permet pas d’avoir un salaire tel que celui qu’on peut avoir quand on a un temps plein". Ce mercredi, Philippe Tison, le bourgmestre d'Anderlues, expliquait quant à lui dans la DH qu'il s'estime "sous-payé".  

5000€ brut par mois

Le salaire des bourgmestres est lié au nombre d'habitants dans sa commune. Amay compte environ 13 800 habitants, le montant de la rémunération de Jean-Michel Javaux est donc de 36 663,56 euros par an (il s'agit d'un montant brut et non indexé). En indexant ce chiffre, on obtient un revenu de 60 000 euros brut par an, soit 5000 euros brut par mois. Quant à Anderlues, la ville compte près de 12 000 habitants. Son bourgmestre est donc dans la même fourchette que Jean-Michel Javaux et gagne donc 5000 euros brut par mois.

Est-ce que ce salaire, comme le pense Zakia Khattabi, ne permet pas d'atteindre un "salaire tel que celui qu’on peut avoir quand on a un temps plein"? D'après une étude de la KUL qui date de 2012, le salaire brut moyen d'un manager qui a vingt ans d'expérience est de 4520 euros par mois. Cela dépend bien sûr du secteur, un manager d'une boite de chimie ou de télécommunication gagnera plus qu'un manager dans l'Horeca, par exemple.

Salaire et avantages

Au-delà du salaire, les managers ont aussi des avantages difficilement quantifiables comme une voiture de société ou le défraiement de leurs frais de téléphone. Mais les bourgmestres aussi! Certains ont d'ailleurs une voiture avec chauffeur (pas tous, cela se fait dans certaines communes en fonction de la décision du collège). Certains bourgmestres ont aussi d'autres mandats rémunérés dans des conseils d'administrations d'intercommunales ou de sociétés privées. Jean-Michel Javaux, par exemple, est rémunéré comme administrateur chez Meusinvest, une société anonyme qui finance des projets d'entreprises en province de Liège. Philippe Tison quant à lui est rémunéré par l'intercommunale Igretec comme vice-président. Là encore, il est difficile de faire une moyenne en terme de rémunération. A noter que la fonction de bourgmestre est une fonction à temps plein. Si un gros incendie a lieu le weekend en pleine nuit, le bourgmestre doit se déplacer afin de prendre les décisions qui s'imposent et que seul lui peut prendre. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK