Le conseil des ministres a nommé Dominique Leroy à la tête de Belgacom

Dominique Leroy avec Stefaan De Clercq et Jean-Pascal Labille
3 images
Dominique Leroy avec Stefaan De Clercq et Jean-Pascal Labille - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le conseil des ministres a nommé ce jeudi Dominique Leroy administratrice déléguée de Belgacom. La succession de Didier Bellens est ainsi assurée. "Mon style est un mélange de transparence, de franchise et un côté direct" a assuré la nouvelle patronne de Belgacom au cours d'une conférence de presse.

Le conseil des ministres restreint s’était accordé mercredi sur le nom de Dominique Leroy. C’était ensuite au tour du conseil d’administration de l’opérateur de valider ce choix. Le conseil des ministres a ensuite confirmé cette nomination.

Le gouvernement Di Rupo "félicite chaleureusement madame Leroy et lui souhaite plein succès", selon un communiqué de presse.

Le ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille (PS) est attendu par les députés à la Chambre ce jeudi après-midi. Il peut annoncer aux parlementaires la nouvelle officielle de la nomination de Dominique Leroy, alors qu’il sera questionné sur le dossier de Bpost et de Johnny Thys.

Dominique Leroy devient ainsi la première femme patronne d'une entreprise du Bel 20, notre indice boursier qui englobe les 20 plus importantes sociétés belges.

Le syndicat socialiste "très positif"

Le syndicat socialiste au sein de Belgacom a accueilli positivement l'annonce de la nomination de Dominique Leroy au poste de CEO de l'entreprise de télécommunications. "Elle est correcte, connaît ses dossiers et a une vision claire", a réagi le délégué syndical CGSP André Vandekerkhove, qui a déjà participé à plusieurs réunions avec l'intéressée.

Les accords conclus par Dominique Leroy quand elle était à la tête de la division "clients" (Consumer business unit) ont été correctement exécutés, souligne André Vandekerkhove. "En plus, elle communique bien."

Le syndicat voit également d'un bon œil que le nouveau patron de Belgacom soit quelqu'un qui connaît bien l'entreprise. "Nous espérons une continuité dans la gestion du personnel."

Une réunion avait été programmée au mardi 21 janvier entre les syndicats et le duo composé du directeur financier, Ray Stewart, et du président du conseil d'administration, Stefaan De Clerck, aux commandes de Belgacom depuis la révocation de Didier Bellens. La CGSP s'attend à voir Dominique Leroy à cette réunion.

 

"Je suis heureuse"

"Mon style: un mélange de transparence, de franchise et un côté direct", a assuré jeudi Dominique Leroy.

"Je suis très heureuse", a résumé celle qui succédera à Didier Bellens, révoqué par le gouvernement à la mi-novembre pour "manquements graves", après une nouvelle salve de propos incendiaires. "Je suis heureuse et reconnaissante que la procédure de recrutement ait été menée de manière rapide et professionnelle, ce qui nous permettra d'aller de l'avant. Belgacom est une belle société qui a de nombreux défis à relever", a poursuivi Dominique Leroy. Parmi ceux-ci, "nous travaillerons à renforcer l'image de la société afin que l'on parle positivement de ses produits et que l'on retrouve le chemin de la croissance", a encore déclaré Mme Leroy selon qui, par ailleurs, "une entreprise n'est rien sans ses clients". "Nous devons œuvrer chaque jour pour les satisfaire et déterminer comment créer une dynamique qui nous permettra de faire face à nos défis."

RTBF et Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK