Neufchâteau : Dimitri Fourny bientôt renvoyé dans l'opposition

La loi n’a pas été violée lors des dernières élections communales à Neufchâteau. C’est la réponse rendue par la Cour constitutionnelle à la question posée par le Gouverneur de la province de Luxembourg. Le Gouverneur attend la copie officielle de cette réponse pour prendre attitude. Il est en fait tenu de suivre l’avis de la Cour et va donc valider le dernier scrutin à Neufchâteau. Cela aura pour conséquences de renvoyer l’actuel bourgmestre Dimitri Fourny (cdH) dans l’opposition et de voir la tête de la commune changer de main.

La fin d’une longue saga

On se dirige donc vers la fin de la saga des élections communales à Neufchâteau, après tout de même deux passages aux urnes pour les habitants de la commune.

Le premier scrutin d’octobre 2018 avait été invalidé par le Gouverneur suite à des irrégularités et des soupçons de fraudes aux fausses procurations pour lesquels une enquête judiciaire est ouverte. Le bourgmestre sortant, Dimitri Fourny est d’ailleurs l’un des inculpés de ce dossier.

Le 16 juin 2019, les électeurs chestrolais ont donc revoté. Les résultats étaient à nouveau très serrés et une alliance s’annonçait pour faire basculer le cdH et le bourgmestre Dimitri Fourny dans l’opposition. Les dés semblaient jetés jusqu’à ce que, à la surprise de tous, Dimitri Fourny introduise un recours. Selon lui, environ 200 étrangers de la commune n’ont pas pu voter. Vu les délais très courts pour organiser ces élections, ils n’auraient pas eu le temps de s’inscrire sur le registre des électeurs.

Pour trancher la question, le Gouverneur de la province a demandé l’avis de la Cour constitutionnel. C’est cet avis qui est tombé aujourd’hui. Pour la Cour, les dernières élections sont valables. Dans les prochains jours, le gouverneur validera officiellement les élections de juin 2019, mettant un point final à cette affaire.

"J’ai déjà été dans l’opposition pendant 18 ans"

Aujourd’hui, Dimitri Fourny sait qu’il va perdre son mayorat, mais préfère se montrer philosophe face à ce retour dans l’opposition : " Je l’ai déjà fait pendant 18 ans, je sais ce que c’est. Après un mandat fort chargé, chargé de projets, d’ambitions pour la commune de Neufchâteau, nous allons continuer le même travail dans l’opposition et faire que Neuchâteau puisse continuer à avancer." Dimitri Fourny explique qu’il fera une opposition constructive et espère que les relations avec son rival et peut-être futur bourgmestre, Yves Evrard (MR), seront plus calmes et plus aplanies que ces derniers mois.

Yves Evrard hésite à devenir bourgmestre

Les élections de juin 2019 validées, cela se traduit donc par 9 sièges remportés par la liste "Agir ensemble" de Dimitri Fourny, 9 sièges pour la liste "Pour vous" de son rival Yves Evrard (bourgmestre avant l’arrivée de Dimitri Fourny) et 1 siège pour la liste "3e piste". Yves Evrard et la liste "3e piste" s’étaient déjà mis d’accord en juin pour former une majorité, il n’y a pas de raison que cela change. Reste à savoir, puisque Dimitri Fourny est relégué dans l’opposition, qui sera le bourgmestre.

Alors qu’en toute logique, Yves Evrard (MR), en tant que chef de file de la nouvelle future majorité communale, semble être le futur bourgmestre tout désigné, celui-ci laisse planer le doute. Car entre-temps, l’homme est devenu député wallon, un poste que visiblement il apprécie et n’est peut-être plus prêt à lâcher pour devenir bourgmestre (règle de décumul oblige). Quand on lui demande s’il sera le prochain bourgmestre, Yves Evrard se contente d’expliquer : "Je réunirai mon équipe afin de peser les avantages et inconvénients de toutes les situations en choisissant la plus profitable pour la population."

Bref, il y aura peut-être encore quelques surprises à Neufchâteau autour de la désignation du nouveau bourgmestre.

Le journal télévisé du 6 février 2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK