Nethys : Telenet, évincé de la reprise de Voo, contre-attaque

Telenet, candidat au rachat de Voo, a été écarté au profit du fonds d’investissement américain Providence. Une offre liante a déjà été signée, et cela remonte à mai dernier. Selon cette offre, Providence devrait acquérir 50% plus une action de l’entreprise Voo, filiale de Nethys.

La nouvelle avait été tenue secrète par Nethys, jusqu’à une fuite fin de semaine dernière dans la presse. Au grand dam des membres du Conseil d’administration de Nethys qui disaient vouloir garder la confidentialité sur ce dossier, d’autant que cette vente est en réalité conditionnée au rachat préalable de l’intercommunale de télédistribution Brutélé par Enodia (intercommunale liégeoise, maison mère de Nethys) en vue d’une fusion avec Voo, afin de rendre la mariée plus belle avant sa revente.

Telenet contre-attaque

Telenet, évincé du rachat de Voo, contre attaque et se tourne vers Brutélé, alors qu’une réunion du conseil d’administration de l’intercommunale est prévue ce soir.

Telenet réitère son intérêt pour le rachat de Brutélé.

Une surenchère de Telenet sur Brutélé pourrait faire capoter la vente de Voo telle que négociée par Nethys. Soit parce que Providence ne finalise pas le rachat de Voo (Voo amputé de Brutélé) soit que Brutélé fasse monter les enchères auprès d’Enodia, au détriment, donc de ses actionnaires publics, (76 communes et la Province de Liège).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK