Nethys: Muriel Targnion (PS) démissionne comme présidente d'Enodia mais reste administratrice

Muriel Targnion (PS) sur la selette
Muriel Targnion (PS) sur la selette - © RTBF

La socialiste, bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion a annoncé ce jeudi sa démission de la présidence du conseil d’administration de l’intercommunale d’Enodia, la maison mère de Nethys. Mais elle représentera, avec Jean-Claude Jadot, vice-président MR, le CA d'Enodia vendredi à l'assemblée générale de Nethys. Muriel Targnion affirme qu'elle quitte cette présidence (tout en restant administratrice) pour des raisons personnelles, et pas à cause des pressions du PS. 

La démission de Muriel Targnion était demandée par Ecolo et le PTB, qui était suivie par le MR et son propre parti le PS. "Muriel Targnion est allée au conseil d'administration de Nethys pour prendre des décisions qui vont à l'encontre de l'intérêt général et sans le dire au CA d'Enodia", reproche Muriel Gerkens, administratrice Ecolo d'Enodia. Pour Jean-Claude Jadot (MR), le vice-président de l'intercommunale, "il y a une perte de confiance vis-à-vis de Muriel Targnion".

Le député PS verviétois Malik Ben Achour, qui dit s'être concerté avec son parti, demandait son départ : "Je considère - et nous sommes beaucoup de socialistes à le penser - que sa position est devenue intenable et qu'elle doit quitter la présidence d'Enodia".

Ecolo accepte le nouveau trio

En soirée ce jeudi, la séance du conseil d'administration de Finanpart, qui se tenait dans la foulée de celle d'Enodia, a été suspendue pendant de longues minutes. 

La raison : les administrateurs PS et MR souhaitaient un accord unanime sur les noms des nouveaux administrateurs de Nethys. Et les représentants Ecolo refusaient d'approuver cette liste. Ils ont fini par approuver ces noms, a-t-on appris à l'issue du conseil, qui s'est terminé peu avant 22 heures. 

"On accepte effectivement les trois noms, avec la réserve qu'on ait de la part de Laurent Levaux la garantie qu'il est bien en situation de non-conflit d'intérêt", a indiqué à Belga jeudi en fin de soirée Muriel Gerkens, administratrice Ecolo.

Jean-Pierre Hansen, ex-patron d'Electrabel, Laurent Levaux, le président du CA d'Aviapartner et Bernard Thiry, l'ancien patron d'Ethias et président de Resa, seront dès lors proposés vendredi à l'assemblée générale de Nethys pour en devenir les nouveaux administrateurs. 

"Il était par ailleurs important pour nous de préciser dans le mandat qu'on donnait que le conseil d'administration devait être complété dans les plus brefs délais, avec évidemment une préoccupation homme-femme dans sa composition", a-t-elle poursuivi.    

Dans les urgences à traiter, les administrateurs Ecolo pointent "les préavis et les licenciements (du management, NDLR), à réexaminer en fonction de fautes graves éventuelles". 

Il faut également "convoquer d'ici la fin du mois un conseil d'administration commun Finanpart-Nethys, et que ce soit à l'occasion de ce CA commun que là, qu'on envisage quelle sera la stratégie et donc la composition du nouveau management", a-t-elle encore plaidé. "Un nouveau management, ce n'est pas comme ça dans l'urgence qu'on le décide, sans lien avec un projet. Les décisions relatives à l'avenir, c'est avec un CA complet et lors d'une réunion commune."

Des propos qui étonnent

Tout s'est précipité pour Muriel Targnion mercredi soir. Invitée sur le plateau de l’émission "À votre avis", la socialiste a étonné l’assemblée par ses propos. A plusieurs reprises, elle défendu les ventes et le management de l’intercommunale, face à Christophe Lacroix, bourgmestre socialiste de Wanze, qui lui défendait la position du gouvernement wallon, du ministre de tutelle PS et de plusieurs autres bourgmestres socialistes de la province de Liège.


►►► A lire aussi: Nethys: duel musclé entre socialistes sur le plateau d'"A votre avis"


Au cœur de cette saga Nethys-Enodia, Muriel Targnion est un personnage central. L’instance qu’elle menait jusqu’ici avait pour mission de défendre les intérêts des communes de la province de Liège. Enodia devait en principe reprendre la main sur Nethys et sa galaxie. Les positions publiques de Muriel Targnion vont à l’encontre de son parti et de ses partenaires. La présidente d’Enodia devrait donc être écartée.

Muriel Targnion défend le modèle Enodia/Nethys?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK