Plus de 18 millions d'euros versés aux managers de Nethys: le ministre des Pouvoirs locaux confirme les montants

Dans un communiqué de presse envoyé ce mercredi soir, le ministre wallon des Pouvoirs Locaux Pierre-Yves Dermagne (PS) a annoncé qu'il avait reçu les informations relatives aux indemnités versées en mai 2018 et 2019 à l'ancienne équipe de direction de Nethys.

Dans la foulée, il explique avoir chargé son administration "d'analyser en profondeur l'ensemble des documents", et les a envoyé au juge d'instruction pour qu'elles soient versées au dossier de la procédure en cours.

"J'attends que les responsables d'Enodia prennent toutes leurs responsabilités, déclare le ministre. Il leur appartient de défendre les intérêts de la société et de ses actionnaires, c’est-à-dire des communes et province associées, autrement dit, des citoyens, en utilisant toutes les voies de droit."

Pierre-Yves Dermagne a également annoncé qu'il allait proposer au gouvernement wallon de se porter partie civile dans le dossier, a appris Belga.

Selon les chiffres du rapport publiés par Le Soir, ce sont au total plus de 18,6 millions d'indemnités et de bonus qui ont été versés en mai 2018 à quatre managers, dont Stéphane Moreau. Un pactole qui concerne surtout ce dernier, qui a touché 8,6 millions d'euros, une compensation par rapport à la réduction des salaires, d'où le terme d'indemnités "de rétention".

Un an plus tard, le comité de rémunération, présidé par François Fornieri, décide d'une nouvelle tournée de bonus, concernant une nouvelle fois Stéphane Moreau, mais aussi Pol Heyse (directeur financier de Nethys) et Bénédicte Bayer. 3,9 millions sont distribués, dont 3 millions pour le seul Stéphane Moreau.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK