Népal: la petite Dipika se voit accorder un visa humanitaire par la Belgique

La petite Dipika avec sa mère adoptive belge
La petite Dipika avec sa mère adoptive belge - © RTBF

La Belgique a décidé d'accorde un visa humanitaire pour la petite Dipika, qui se trouve avec sa mère adoptive au Népal, a annoncé le Premier ministre Charles Michel. Pour rappel, sa mère adoptive et elle sont coincées au Népal depuis trois ans.

La Belge Bénédicte Van de Sande et son mari népalais avaient fait une demande d'adoption d'un enfant népalais auprès de Kind & Gezin en août 2005. Mais en 2011, l'organisme les informait qu'il mettait fin aux adoptions au Népal.

Le couple s'est alors rendu au Népal par lui-même et a adopté une petite fille Dipika. Mais, légale au Népal, l'adoption n'était pas reconnue par la Belgique. Aucun lien familial n'existant du point de vue de la Belgique, Dipika ne pouvait revenir dans notre pays. Bénédicte Van de Sande est donc restée coincée au Népal avec sa fille, dans une précarité croissante

Et le séisme survenu samedi a aggravé la situation, Dipika et sa mère vivant maintenant dans la cour d'un hôtel, explique Marcel Sel sur son blog. Le père adoptif de la petite népalaise a fait parvenir un message au gouvernement belge, ainsi qu'une vidéo postée sur YouTube, demandant de l'aide: 

Cet ultime appel à l'aide aura donc été entendu. Dipika s'est vue accorder un visa humanitaire par les autorités belges. "Les Affaires étrangères rapatriant les nationaux, nous avons décidé de la laisser bénéficier d'une entrée en Belgique et d'un séjour longue durée", explique la porte-parole de l'Office des étrangers. 

Cependant, précise un porte-parole de Charles Michel, le visa humanitaire ne présage en rien du fait que l'adoption puisse être reconnue légalement en Belgique. 

RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK