Négociations fédérales: le Roi a terminé ses consultations

Après environ un mois, Paul Magnette se décharge de son rôle d'informateur.
Après environ un mois, Paul Magnette se décharge de son rôle d'informateur. - © DIRK WAEM - BELGA

Le Roi a achevé ses consultations mardi fin d’après-midi, entamées suite à la demande de Paul Magnette d’être déchargé de sa mission d’informateur lundi. Finalement, la nouvelle est tombée en fin de soirée, Joachim Coens (CD & V) et Georges-Louis Bouchez (MR) sont de retour chez le Roi pour une mission en duo. 

Le bal des consultations

Le Roi s’était déjà entretenu lundi avec les deux présidents des partis libéraux, Georges-Louis Bouchez et Gwendolyn Rutten. Ce matin, il s’est entretenu avec Joachim Coens, le nouveau président du CD &, puis il a reçu Bart De Wever, et en fin de matinée, c’était au tour de Meryem Almaci, la présidente de Groen.

Les consultations se sont poursuivies cette après-midi. A 15 heures, les coprésidents d’Ecolo étaient attendus au Palais, suivis par le président du cdH Maxime Prévot à 15h45, puis par le président du sp.a Conner Rousseau à 16h30 et enfin le président de DéFI François Desmet, reçu par le Roi à 17h15.

A son arrivée au palais, Maxime Prévot s’est prononcé pour la suite en faveur "d’une personne qui soit en tout cas animée par la volonté de trouver des solutions plutôt que de créer des problèmes". Il est temps a-t-il dit de mettre fin "aux jeux particratiques".

Une décision compliquée

Le choix du palais, ce soir ou mercredi, sera de toute évidence, compliqué. Si le roi nomme, le président de la N-VA, Bart De Wever comme nouvel informateur, ce que souhaite le CD & V, il risque de braquer les francophones et une partie du monde politique flamand. Et ça pourrait donner l’impression de tout reprendre à zéro alors que les élections se sont déroulées il y a plus de six mois.


►►► A lire aussi : Bart de Wever, plus dure sera la chute


Soit le palais nomme un Open VLD pour voir si l’arc-en-ciel est possible. Mais, avec ce choix, il risque de braquer la N-VA, qui pourra dire que le Roi a privilégié le choix de Paul Magnette, en mettant le premier parti flamand sur la touche.

Le compromis serait peut-être de désigner pour la prochaine mission un CD & V. Mais Joachim Coens, le nouveau président du parti, a répété lundi que la seule solution possible pour lui, c’était de lancer Bart De Wever.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK