Négociations fédérales : les deux informateurs chez le roi ce lundi

Négociations fédérales: les deux informateurs, chez le roi ce lundi
Négociations fédérales: les deux informateurs, chez le roi ce lundi - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Ce lundi, les deux informateurs, le libéral Didier Reynders et le socialiste flamand, Johan Vande Lanotte, remettront au Roi un nouveau rapport de leur mission entamée fin mai. Il y a 11 jours, celle-ci avait été prolongée. Pour rappel, ils ont été chargés d’identifier les défis à relever par notre pays et d’identifier les possibilités et les conditions nécessaires à la formation d’un gouvernement. Mais, aujourd’hui, nous n’en savons pas plus sur la teneur de leur mission et sur les perspectives éventuelles qu’elle ouvrirait. Les deux informateurs ont, en effet, travaillé en toute discrétion.

En revanche, ce qu’on sait, c’est qu’ils ont exclu le Vlaams Belang et le PTB, car "il n’y a pas de majorité à construire avec ces deux partis" expliquaient, il y a 11 jours, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte. Deux partis auxquels il faut ajouter le cdH, qui a choisi l’opposition à tous les étages.

Les lignes n’ont pas bougé

Alors que les deux informateurs insistaient sur la nécessité d’aller vite, vu la situation économique et budgétaire, mais aussi que le gouvernement Michel en affaires courantes est aussi très minoritaire à la Chambre, on peut dire que les lignes n’ont pas vraiment bougé. Elio Di Rupo a réitéré son opposition à un gouvernement avec la N-VA, plaidant une nouvelle fois pour un gouvernement minoritaire en Flandre, sans la N-VA donc, tout comme Paul Magnette jeudi soir qui évoquait même l’idée d’un gouvernement transitoire pour sortir de la crise. Une idée qui coince toujours du côté des partis flamands tant au CD & V qu’à l’Open VlD. La N-VA elle, n’a pas manqué de rappeler qu’elle ne pourrait s’allier au PS que pour parler de confédéralisme.

Archives : Journal télévisé 06/06/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK