Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez poursuivent leur mission d'informateurs

C’était attendu, le Roi a prolongé la mission des deux informateurs qui lui feront un nouveau rapport pour le lundi 13 janvier au plus tard. Les deux informateurs qui ont tenu un point- presse à l’issue de leur rencontre avec le Roi, ont expliqué leur méthode de travail.

Fin des coalitions Arc-en-Ciel et Bourguignonne

C’est la conclusion forte des deux informateurs. La coalition Arc-en-Ciel rassemblant socialistes, libéraux et écologistes et la coalition Bourguignonne rassemblant socialistes, libéraux et les nationalistes flamands de la N-VA sont désormais écartées. Soit, expliquent les deux informateurs, par manque de stabilité soit à cause de difficulté de rassemblement. Et pour Georges-Louis Bouchez, " d’autres formules existent ". Et les deux informateurs évoquent comme piste un gouvernement qui serait axé au centre de l’échiquier politique. Et pour avancer, ils vont se concentrer sur les cinq thèmes principaux dégagés par les 10 partis rencontrés : le déficit budgétaire, la politique sociale, l’emploi, le climat et enfin, la justice et la sécurité.

 

« Il faut éviter une polarisation des débats »

Visiblement, les deux informateurs n’ont pas trop apprécié les petites phrases et déclarations de ces derniers jours. Et dans ce cadre, ils ne souhaitent pas, je cite, " dire le mot de trop ".

Résultat, comme lors de leur entrée en fonction comme informateurs il y a dix jours, ils n’ont pas voulu devoir répondre aux questions des journalistes. Enfin, les deux informateurs ont précisé qu’ils allaient continuer leur mission avec les dix partis du départ. Soit tous, sauf le PTB et le Vlaams Belang.

Reportage et direct dans notre journal télévisé de la mi-journée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK