Négociation au fédéral : les Verts invités à discuter par Bart De Wever et Paul Magnette

Les négociations pour la formation d’un gouvernement fédéral vont se poursuivre avant un nouveau rapport au Roi prévu pour ce samedi 8 août. Cette semaine s’annonce donc décisive.

Actuellement cinq partis seraient prêts à former un gouvernement. Le PS, le sp.a, la N-VA, le CD&V et le cdH. Ce qui représente 69 députés (Jean Marie De Decker siège comme indépendant) alors qu’il en faut 76 sur 150 pour obtenir une majorité. Le calcul est simple, il en manque 7.

Le MR s’éloigne

Alors, où les trouver ? Dans un premier temps les libéraux du MR et de l’Open VLD semblaient tout désignés mais les déclarations de Bart De Wever, le président de la N-VA, ont mis un sérieux coup de frein à cette option. Bart De Wever l’a dit, il ne veut plus du MR, l’attitude de Georges-Louis Bouchez agace aussi certains négociateurs si l’on en croit les informations du journal Le Soir.

Sur le fond, c’est aussi la note commune des libéraux qui pose problème. Elle prévoit notamment une dégressivité des allocations de chômage et des économies dans les soins de santé. Des mesures inacceptables pour certains, alors que l’épidémie de coronavirus bat son plein et que les chômeurs sont de plus en plus nombreux en raison de cette crise sanitaire.

Suite aux déclarations de Bart De Wever, Georges-Louis Bouchez ne souhaite pas réagir.

Cependant au cours de l’émission "De Ochtend" de la VRT, Philippe Goffin (MR), le ministre des Affaires étrangères, a répété que Georges-Louis Bouchez et son parti restent disponibles pour négocier la formation d’un nouveau gouvernement fédéral.

L’espoir de Bart de Wever serait sans doute de voir l’Open Vld lâcher le MR mais les deux partis libéraux se disent indissociables pour monter dans une majorité. Reste à voir si cela restera le cas.

Ecolo/Groen entrent dans la danse

En attendant de voir si l’Open Vld va abandonner son allié du MR, Bart De Wever et Paul Magnette se tournent vers la famille écologiste.

Selon Le Soir et De Standaard, l’invitation est lancée à Ecolo/Groen, qui devrait rencontrer les deux pré-formateurs demain. Il y a actuellement une note qui est partagée entre les cinq partis qui négocient. Conviendra-t-elle aux Verts ? Quelle touche souhaiteront-ils y apporter ?

Mais pas sûr que les écologistes répondront favorablement à l’invitation, puisque les verts francophones ont toujours refusé de discuter avec les nationalistes. Contacté, le co-président d’Ecolo, Jean-Marc Nollet, ne souhaite pas s’exprimer sur cette invitation reçue des pré-formateurs.

Des écolos qui doutent aussi de la sincérité de l’invitation de Bart De Wever, que certains voient mal s’engager dans un gouvernement qui serait clairement marqué à gauche. Il s’agirait plutôt d’une façon de provoquer le président de l’Open Vld, Egbert Lachaert, afin qu’il accepte de quitter le MR.

Alors, véritable tentative de séduction de la N-VA ou juste une manœuvre qui vise à rendre jaloux l’Open Vld ?

La réponse devrait être connue d’ici la prochaine visite de Bart De Wever et de Paul Magnette chez le Roi.


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK