Négociation au fédéral : le MR rappelle qu’il est indissociable de l’Open VLD

Au lendemain du refus d’Ecolo/Groen de se lancer dans une phase de négociation en vue de former un gouvernement fédéral, les yeux se tournent à nouveau vers les libéraux du nord et du sud du pays. Si les écologistes ne changent pas d’avis d’ici samedi, (jour du nouveau rapport au Roi du N-VA Bart De Wever et du socialiste Paul Magnette) alors, la solution devrait se trouver chez les libéraux.

Problème, Bart De Wever ne veut plus du MR dans un éventuel gouvernement fédéral mais dans le même temps, les libéraux ont lié leur destin. Ce sera ensemble ou rien du tout, ou du moins, c’est ce que s’évertue à rappeler le MR.

"La solidité de la famille libérale"

Dans une publication sur Facebook diffusée à l’issue d’un Bureau de parti, le président du Mouvement réformateur Georges-Louis Bouchez insiste : "Le Bureau du MR réaffirme la solidité de la famille libérale et rappelle sa volonté d’une mise en place rapide d’un gouvernement fédéral avec une majorité en son sein". Une façon aussi de rappeler à son homologue flamand Egbert Lachaert, que leurs deux partis ont scellé leur destin. Un président de l’Open VLD qui est d’ailleurs "tagué" dans cette même publication.

Pour de nombreux observateurs, l’invitation de Bart De Wever à la famille écologiste, était peut-être une tactique pour provoquer l’Open VLD afin qu’il lâche le MR. En effet, un gouvernement sans une de deux familles libérales serait un gouvernement très (trop ?) marqué à gauche pour la N-VA.

Dans son communiqué, Georges Louis Bouchez écrit que "le Bureau a rappelé sa volonté de voir rapidement la formation d’un gouvernement fédéral soutenu par une majorité parlementaire en son sein et ce, pour l’ensemble de la législature". Une façon sans doute de montrer son désaccord avec l’idée d’un gouvernement "limité dans le temps" imaginé par les deux préformateurs et dénoncé par Jean Marc Nollet sur l’antenne de La Première.

Selon nos informations, aucune nouvelle réunion n'est prévue entre les préformateurs et les libéraux d'ici samedi. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK