Ne pas exécuter une décision de justice, c'est "séditieux", estime Marc Uyttendaele

Ne pas exécuter une décision de justice, c'est "séditieux", estime Marc Uyttendael
Ne pas exécuter une décision de justice, c'est "séditieux", estime Marc Uyttendael - © Tous droits réservés

L'émission A votre avis revenait sur la décision de Theo Francken (N-VA) de ne pas verser les astreintes prévues par la Cour d'appel dans l'affaire de l'attribution de visa à une famille syrienne souhaitant venir en Belgique pour y chercher l'asile.

Sur le plateau, l'avocat et professeur de droit constitutionnel à l'ULB, Marc Uyttendaele, a jugé que c'était "un problème de principe qui engage le gouvernement dans son ensemble" : "C'est extrêmement grave. (...) Dès qu'une décision a été rendue, il y en a eu trois et ces décisions sont exécutoires, c'est séditieux de ne pas les exécuter". L'avocat estime que notre démocratie "s'erdoganise" et rappelle que la "coalition de fonctionnaires" contre les lois est punie par l'article 233 du code pénal de peine d'un mois à six mois .

La séparation des pouvoirs et le respect de l'état de droit était au centre du reste du débat, avec notamment la présidente de l'association professionnelle des magistrats Manuela Cadelli. Revoyez ce débat ci-dessous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK