MyBenefits, la nouvelle application pour faire valoir ses droits sociaux complémentaires

MyBenefits, la nouvelle application pour faire valoir ses droits sociaux complémentaires
MyBenefits, la nouvelle application pour faire valoir ses droits sociaux complémentaires - © Tous droits réservés

Une nouvelle application disponible sur Android et en ligne permet aux personnes avec un statut social (revenu d’intégration sociale, Garantie de revenus aux personnes âgées, handicap, intervention majorée des mutualités) de faire valoir en temps réel les droits complémentaires que leur octroient un certain nombre d’institutions (tarif social pour l’énergie, les télécommunications, le transport en commun, musées…)

Développée à la demande de la Banque Carrefour de la Sécurité sociale, 'MyBenefits' fonctionne avec un code QR réinitialisé toutes les deux semaines. Remplaçant l’attestation papier à réclamer auprès de l’organisme ad hoc, il pourra être scanné à l’accueil par l’opérateur octroyant le tarif préférentiel, ou intégré en ligne via l’encodage du numéro attenant. Un contrôle sera toujours possible via la carte d’identité.

La nouvelle application s’inscrit dans le processus d’octroi automatique des avantages sociaux. Les autorités ambitionnent de faire sauter les obstacles qui empêchent encore trop souvent les bénéficiaires du statut de faire valoir leurs droits. La numérisation vise aussi à limiter les éventuels abus. Pour les organisations, un gain en efficacité est également attendu alors qu’elles disposeront en ligne directe du statut exact du demandeur.

Quelque deux millions de personnes bénéficient d’un statut social en Belgique.

Une campagne d’information est prévue. « On va faire un peu de tam-tam », a indiqué mercredi la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block. Expert du vécu au sein de la Banque Carrefour, Eric Lecomte s’est réjoui de cette évolution. Il a souligné la nécessité dans le chef des différents partenaires de lutter contre la fracture numérique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK