Musée juif: nouvelle piste, police et armée aussi visées

Musée juif: nouvelle piste, police et armée aussi visées
2 images
Musée juif: nouvelle piste, police et armée aussi visées - © Tous droits réservés

Après l'attentat terroriste contre le musée juif samedi à Bruxelles, les enquêteurs seraient sur une nouvelle piste. Ils ont entre autres emporté un ordinateur du musée. On craint aussi d'autres attentats. Policiers et militaires ont reçu des consignes de prudence, selon De Standaard.

Le Parquet a confirmé lundi que les faits de samedi qui ont fait 3 morts et une victime dans un état toujours critique pouvaient être qualifiés de "triple assassinat et de tentative d'assassinat terroristes". Toutes les pistes restent pour le moment ouvertes, a-t-il précisé.

On a notamment évoqué lundi la piste relevée par le quotidien israélien Haaretz, selon laquelle les services de sécurité d’Israël enquêtent pour savoir si la mort des deux victimes israéliennes Emmanuel et Myriam Riva n'était pas liées aux services de renseignement israéliens.

Le quotidien flamand De Standaard écrit ce mardi que la crainte existe chez les autorités belges que l'auteur des faits pourrait frapper à nouveau : des sources judiciaires ont confirmé au journal qu'outre des cibles juives, la police et l'armée pourraient aussi être visées.

Agents de police et militaires ont donc reçu des consignes de prudence.

Les casernes bénéficient d'une surveillance supplémentaires.

Le niveau de menace avait déjà été relevé à 4 samedi, soit le niveau le plus élevé.

JFH

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK