L'Ecolo Muriel Gerkens décide de quitter ses fonctions à la Chambre pour être éligible à la Province

Muriel Gerkens vient d'annoncer qu'elle quitterait ses fonctions de députée à la Chambre des représentants le 10 octobre prochain. Cette annonce clarifie  la situation de l'élue Ecolo en vue du scrutin provincial du 14 octobre.

Limiter les conséquences

"J'ai commis une erreur d'appréciation", a affirmé Mme Geerkens au micro de la RTBF. Elle s'inquiète par ailleurs d'un possible recours suite aux élections du 14 octobre prochain, qui pourrait engendrer une annulation du scrutin.

"Je ne veux pas que dans les conséquences de mon erreur, il y ait l'obligation de reconvoquer les citoyens et de faire des dépenses publiques importantes pour réoreganiser des élections", a par ailleurs déclaré la députée.

Muriel Gerkens misera donc tout sur l'échelon provincial, a-t-elle annoncé plus tôt dans la journée par le biais d'un communiqué: "Ma volonté était bien de me consacrer totalement à mon combat pour la province de Liège. Nous ne pouvons plus laisser les trois partis traditionnels PS-MR-CDH continuer à s'entendre entre eux sur le dos des citoyens. Les derniers rebondissements de cette semaine l'ont encore suffisamment démontré. Liège a besoin d'une alternative politique pour tourner le dos aux affaires. Les trois partis traditionnels ont engendré Nethys et Publifin. Ce n'est pas du problème que viendra la solution. Je veux pouvoir offrir une véritable alternative aux Liégeois. L'imbroglio administratif soulevé ces derniers jours ne peut pas occulter cet enjeu. J'ai dès lors décidé logiquement de démissionner de mon mandat à la Chambre afin de pouvoir être pleinement candidate aux élections provinciales".

Inéligible

Cette décision permettra en outre de ne pas transformer une erreur administrative en un coût collectif suite à des recours potentiels des autres partis, précise Muriel Gerkens. Sa candidature maladroite aux provinciales était en fait le fruit de multiples négligences.

En effet, selon le constitutionnaliste Christian Behrendt, l'élection de la candidate Ecolo en province de Liège aurait pu être lourde de conséquences. "Vous avez le droit d'être candidat à une lise provinciale si vous êtes membre de la Chambre. En revanche, au moment du scrutin, cette qualité doit avoir disparu, sinon il y a un problème d'inéligibilité. Vous ne pouvez pas être élue et cela peut entraîner des questions sur la régularité de l'élection", explique-t-il.

Pour rappel, cette décision fait suite à la menace d'invalidité du scrutin provincial à Visé, annoncé dans le Vif l'Express. La députée fédérale Muriel Gerkens se présente comme tête de liste aux Provinciales. Or la loi a changé. Le code wallon de la démocratie locale interdit désormais à un parlementaire d'être éligible aux provinciales.

Résultat, le scrutin aurait pu être annulé et les Visétois peut être amenés à revoter pour les provinciales. 

Muriel Gerkens était députée fédérale depuis 1999.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK