MR: prolonger les vieux sites nucléaires contre une hausse de la taxe

L'accord du gouvernement fédéral a confirmé le calendrier de sortie du nucléaire, en prévoyant la fermeture des trois plus anciens réacteurs (Doel 1 et 2, Tihange 1) dès 2015.

Mais il s'est gardé une porte de sortie en se réservant le droit de préciser les dates définitives de fermeture des centrales, en fonction de l'agenda de mise sur le réseau de nouvelles capacités. Le secrétaire d'Etat Melchior Wathelet finalise à ce titre un plan d'équipement.

"Si une menace existe sur la sécurité d'approvisionnement du pays, nous pouvons revoir le calendrier de sortie. Nous y sommes", clame David Clarinval dans L'Echo, en rappelant une étude récente de l'administration de l'Energie.

Jugeant "impossible" le respect de la date de 2015, il propose de reporter à 2025 la fermeture des trois réacteurs les plus anciens. En échange, le MR plaiderait pour une hausse de "plusieurs centaines de millions d'euros" de la taxe sur la rente nucléaire, perçue auprès des producteurs d'électricité pour les bénéfices qu'ils perçoivent d'installations amorties depuis belle lurette.

Ecolo : le MR, "victime consentante d'Electrabel"

Ecolo et Groen ont critiqué, dans un communiqué, la volonté du MR de permettre une prolongation des trois plus vieux réacteurs nucléaires en échange d'une taxation accrue

Cette sortie intervient "avant même les conclusions et propositions du plan d'équipement du ministre de l'Energie, Melchior Wathelet, qui doivent reposer sur des faits et chiffres objectivés et qui devront permettre à la Belgique d'assurer sa sécurité d'approvisionnement énergétique en tenant compte de la fermeture des trois plus vieux réacteurs en 2015", soulignent les Verts dans un communiqué.

"Cette attitude en dit long sur la qualité de la concertation sur ce dossier entre les partenaires de la majorité fédérale et du respect du travail du ministre en charge du dossier. Reste désormais à voir si le ministre de l'énergie suivra ce parti pris libéral ou se basera sur un examen des faits pour réaliser son plan d'équipement", ajoutent les deux partis écologistes, qui accusent le MR d'être la "victime consentante de la stratégie d'Electrabel".

Avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK