Moto ou scooter: le remède contre les embouteillages

L'E40 est une voie empruntée massivement par les automobilistes chaque jour.
L'E40 est une voie empruntée massivement par les automobilistes chaque jour. - © Belga / Eric Lalmand

Tous les automobilistes savent que se rendre à Bruxelles est très difficile aux heures de pointe. Pourtant, selon une étude, les files pourraient diminuer de 40% si un automobiliste sur dix laissait sa voiture au garage et préférait un deux-roues motorisé.

Chaque matin, sur le tronçon E40 Louvain-Bruxelles, les filent d’automobilistes commencent dès 6h40 à Sterrebeek et se propagent rapidement jusqu’à Louvain.

Partant de ce constat, une étude commandée par la Fédération belge de l’automobile et du cycle (FEBIAC) a voulu savoir ce qui se passerait si un grand nombre de voitures étaient remplacées par des deux-roues sur l’E40.

"Si 10% des automobilistes passaient de la voiture à la moto ou au scooter sur le trajet domicile-travail, nous assisterions à une diminution de 40% des files" affirme Christophe Lebon, porte-parole de la FEBIAC.

Des milliers d’heures perdues

En allant plus loin, sur cette même portion de route, "si 25% des déplacements quotidiens se faisaient en deux-roues, les embouteillages du matin disparaitraient totalement" constate le porte-parole.

La perte cumulée sur cet axe routier est de 1925 heures par jour. Avec 10% d’automobilistes convertis en motards, le gain de temps serait de 63% avec "seulement" 706 heures de files par jour. A l'échelle de tout le réseau routier, l’économie de temps pourrait aller jusqu'à 15 000 heures par jour. 

Un gain écologique et économique

L’usage de la moto a d'autres atouts que le raccourcissement de la durée des trajets. Une voiture à l’arrêt ou au ralenti c’est évidemment plus de gaz polluant déversé dans l’air et plus de carburant dépensé. "Les émissions de CO2 d’une moto sont inférieurs de 21% à ceux d’une voiture", précise la FEBIAC.

Au total, si un conducteur sur dix optait pour une moto, il y aurait une économie de 350 000 euros par jour sur tout le réseau. C'est un chiffre très significatif à l'heure où les consommateurs payent leur essence de plus en plus cher.

Voitures et motos se partagent la route

Pour permettre une bonne entente entre les adeptes de la moto et ceux de la voiture, des efforts sont faits pour améliorer l’état des routes. Il reste tout de même beaucoup de sceptiques, inquiets du danger que représente un motard sur la route.

"L'augmentation du nombre de deux-roues motorisés sur les routes engendre une attention accrue de la part des automobilistes habitués à voir davantage de motards", assure la FEBIAC.

Les futurs motards bénéficient d’une adaptation de leur formation et du code de la route pour leur permettre de remonter dans les files en toute sécurité.

Vers une mobilité individuelle 

Le salon automobile de Francfort du 15 au 25 septembre accueille cette année de nombreux constructeurs qui proposent de nouveaux concepts de mobilité. "On constate qu’on s’oriente davantage vers une mobilité individuelle dans les années à venir", explique Christophe Lebon.

Le passage à la moto ou au scooter se fait naturellement car les usagers constatent indéniablement qu’il devient de plus en plus difficile de rejoindre la capitale.

Les Bruxellois sont les plus à plaindre

En 2011, les motos représentent seulement 6,75% des véhicules en Belgique contre 5% en 2000.

Les automobilistes ne semblent pas prêts à troquer leur voiture même si quotidiennement, 39% des routes sont bouchées. Ce chiffre ressort du classement des villes les plus embouteillées d’Europe publié par Tom-Tom, le constructeur de GPS. Pour la deuxième année consécutive, la palme revient à Bruxelles devant Varsovie et Londres.

En effet, aujourd’hui seuls 5% des véhicules dans la région de Bruxelles-capitale sont des motos ou des scooters. Christophe Lebon l’avoue "j’utilise l’E40 quotidiennement et je ne croise pas énormément de moto dans les files".

En 12 ans tout de même, le nombre de propriétaires d'un deux-roues en Belgique a augmenté de près de 80%.

C.C. avec Lionel Deneubourg

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h