Michel 1er veut gagner deux milliards d'euros grâce aux fonctionnaires

Les différents départements vont perdre près de 10% de leurs moyens. On coupera partout: dans les frais de personnel d'abord. Certains contractuels ne sont pas reconduit et les fonctionnaires qui partent ne seront que très partiellement remplacés. L'Echo évoque ce matin un remplacement pour 5 départs. Et les fonctionnaires en place risquent de perdre jusqu'à 10% de leur pension puisqu’on ne prendrait plus en compte les années d'études pour la calculer. L’objectif global est de faire diminuer les frais de personnels de 800 millions d'euros , soit 12% pendant la législature.

Le retour du burn-out

Roland Van Saingele, responsible CGSP-Ministère, craint un envol du burn-out dans la fonction publique. "Je vous mets ma main à couper que, demain, on parlera de plus en plus de burn-out dans les services. Le burn-out a une prise dans le manque de personnel et dans sa mauvaise répartition géographique. Aux Finances, pourtant le service indispensable pour faire rentrer les recettes de l’Etat, on a déjà perdu plus de 6000 personnes depuis 2006. Si on continue à ce rythme-là, nous serons en dessous du seuil de viabilité. J’entendais des communes Wallonnes se plaindre du retard de rentrées du précompte immobilier. Il est évident que quand l’Etat fédéral doit faire des économies, il va le faire dans ses missions pour compte de tiers, pas sur ses missions principales. "

Economies en frais de personnel, mais aussi des frais de fonctionnement qui devrait être réduits d'un quart. Et les investissements d'un tiers.

Anina Meeus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK