MH17: un avion belge transportera les boîtes noires en Grande-Bretagne

Un Embraer de la Défense transportera les boîtes noires
Un Embraer de la Défense transportera les boîtes noires - © BELGA PHOTO DIRK WAEM

Un appareil militaire belge doit transporter d'Ukraine vers la Grande-Bretagne, où elles seront décryptées, les boîtes noires du Boeing 777 malaisien, probablement abattu par un missile jeudi dernier au-dessus de l'Ukraine, a indiqué mardi le ministère de la Défense.

Un avion Embraer de la Défense a quitté mardi après-midi l'aéroport militaire de Melsbroek à destination de Kiev. Il doit ensuite emmener les deux enregistreurs de vol en Grande-Bretagne, où les données qui y sont stockées seront analysées.

L'avion transporte aussi des experts techniques et des représentants des Nations unies, a précisé le cabinet du ministre démissionnaire de la Défense, Pieter De Crem, dans un communiqué.

Cet appareil exécute cette mission dans le cadre du commandement européen du transport aérien, l'"European Air Transport Command" (EATC), basé à Eindhoven (sud des Pays-Bas).

Le gouvernement ukrainien a pour sa part indiqué mardi que les enregistrements des deux boîtes noires du Boeing assurant le vol MH17 de la compagnie Malaysia Airlines, seront décryptés en Grande-Bretagne.

Les deux enregistreurs de vol, récupérés par les rebelles prorusses qui contrôlent la zone où est tombé le Boeing 777 avec 298 personnes à bord, ont été remis lundi soir à des responsables malaisiens.

Mais, à la demande de Kiev, ce sont les Pays-Bas, dont 193 ressortissants figuraient parmi les victimes, qui doivent se charger de l'enquête sur la catastrophe. Ainsi, lorsque La Haye aura pris officiellement la décision de conduire cette investigation, les Néerlandais doivent reprendre les boîtes noires aux Malaisiens et les envoyer en Grande-Bretagne, selon le ministère du Développement régional dont le chef, le vice-Premier ministre Volodymyr Groïsman, conduit l'enquête côté ukrainien.

Les boîtes noires sont au nombre de deux sur un avion de ligne: le DFDR (digital flight data recorder), qui enregistre tous les paramètres de vol (vitesse, altitude, etc.) et le CVR (cockpit voice recorder), l'enregistreur de vol phonique, comprenant les conversations ainsi que les sons et annonces entendus dans le poste de pilotage.

Il est cependant peu probable qu'elles puissent fournir des renseignements permettant d'identifier l'origine du tir ayant abattu l'avion malaisien, sans doute un missile de type SA-11 de fabrication russe.

Selon les Etats-Unis, le missile a été lancé depuis la zone contrôlée par "les rebelles soutenus par la Russie" dans l'est de la Russie.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK